Accueil » ACTUALITE » Dix-sept décès ces dernières 24 heures. Le monoxyde de carbone tue toujours

Dix-sept décès ces dernières 24 heures. Le monoxyde de carbone tue toujours

Ouvrir une fenêtre, ne pas boucher l’issue d’aération, contrôler son chauffage ou éviter les résistances, son des gestes quotidiens qui s’avèrent utiles pour parer à une catastrophe. La sempiternelle question est de savoir si on est désormais à l’abri sous un toit ou une maison munie d’un chauffage ? Pas évident d’y croire tant il faudrait apprendre à bien instrumentaliser et contrôler souvent ses appareils domestiques. Et il ne s’agit pas de n’importe quel appareil s’il vous plaît. Le monoxyde de carbone continue de faire parler de lui tant par ses risques d’intoxications que par les décès qu’il cause. En famille, il n’est plus aisé de dormir sur ses lauriers parce qu’il faudra compter sans cesse sur la nécessité de se prémunir ou de veiller à la bonne utilisation d’un chauffage. Et c’est à ce niveau que se situe la lourde responsabilité d’être vigilant et allocentriste et pas égoïste. Combien de fois des familles entières ont été endeuillées par des intoxications au monoxyde de carbone. A l’échelle mondiale, l’indice carbone est mesuré avec précision et sert de référence aux pays. Les chiffres montrent que les intoxications au monoxyde de carbone ont baissé depuis ces 25 dernières années. Sur un million de personnes on compte en effet 137 intoxications soit une moyenne de 4,6 décès. Qu’en est-il en Algérie ? Pourquoi les dangers du monoxyde de carbone sont-ils pris à la légère dans les ménages ? Quoi qu’il en soit, le phénomène est en train d’emprunter une certaine proportion malgré toutes les campagnes de prévention. Il est cependant un chiffre quoi qu’il soit petit mais donne froid au dos dès qu’on s’aperçoit qu’il s’agit d’un bilan d’une seule journée. (17) personnes, notamment des membres de mêmes familles sont décédées ces dernières 24 heures après avoir été intoxiquées par le monoxyde de carbone émanant d’appareils de chauffage à travers plusieurs wilayas du pays, a indiqué mardi un communiqué de la Protection civile. Cette institution rappelle aux citoyens la nécessité de respecter les consignes de sécurité surtout en cette période hivernale connue par la forte dépendance des ménages aux chauffages. Les victimes se répartissent entre les wilayas de M’Sila (9 personnes décédées), Sétif (6), Mostaganem (2), précise la même source, qui déplore un bilan « très lourd », ajoutant que 25 autres personnes incommodées par le même gaz toxique ont été secourus par les unités de la Protection civile. Le monoxyde de carbone est un gaz toxique « redoutable, invisible, inodore et non irritant », à l’origine de plusieurs décès, a mis en garde la Protection civile, relevant que les tragédies enregistrées sont souvent causées, notamment, par « des erreurs de prévention en matière de sécurité, l’absence de ventilation, le mauvais montage, un défaut d’entretien, où l’utilisation de certains appareils qui ne sont pas destinés au chauffage ». Afin de se prémunir contre le risque d’intoxication au monoxyde de carbone, la Protection civile souligne l' »impératif » d’adopter les bons gestes préventifs, à savoir « ne pas boucher les prises d’air dans les pièces » et veiller à « toujours ventiler le logement lors de l’utilisation des appareils de chauffage (aérer au moins 10 minutes par jour) ». Il est, également, recommandé de « ne jamais obstruer les entrées et les sorties d’air du logement », de faire « entretenir régulièrement les appareils (de chauffage) par un professionnel » et de « ne pas utiliser comme moyen de chauffage Tabouna et autres appareils de cuisson ». La Protection civile préconise, en outre, d' »utiliser un détecteur de monoxyde de carbone comme moyen d’alerte » et de « ne pas laisser un moteur de voiture en marche dans un garage fermé ». La Protection civile a rappelé, à cette occasion, son numéro d’urgence le « 14 » et son numéro vert le « 1021 », recommandant aux citoyens de préciser lors de leurs appels l’adresse exacte et la nature de l’accident pour une prise en charge rapide et efficace.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Plans émiratis pour déstabiliser le Sahel et l’Algérie. Ces pays à la botte d’Israël…

A la guerre comme à ...

2ème session d’APW en avril. L’agriculture, un dossier qui promet…

La deuxième session ordinaire de ...

Vigilance face aux turbulences et tensions dans la région. Que de défis à l’Algérie nouvelle !

Le Président de la République, ...

Les communes doivent déposer succinctement les opérations avant de prétendre aux financements de soutien. De la crise Covid … à la crise budgétaire

L’une des recommandations faites aux ...

7.300 victimes dont 2.470 après l’indépendance et des survivants souffrant d’handicaps physiques psychologiques. Les crimes continus des mines antipersonnel

Après la mort des victimes ...