Accueil » RÉGIONS » Distribution trop contestée de 85 logements ruraux à Rahouia (Tiaret). Les citoyens observent un sit-in devant l’APC

Distribution trop contestée de 85 logements ruraux à Rahouia (Tiaret). Les citoyens observent un sit-in devant l’APC

La population de Rahouia, vit depuis trois jours, une forte tension depuis que la commission de distribution de logements ruraux, présidée par le maire, ait adressé des convocations aux bénéficiaires de logements de ce type, sans procéder à l’affichage comme le stipule la réglementation en vigueur. Sur place et selon les manifestants, « la majorité des bénéficiaires sont les proches de quelques membres de l’APC, voire des célibataires des deux sexes ayant bénéficié d’un passe-droit flagrant ». D’autres manifestants précisent que des chefs de familles répondants à toutes les conditions d’octroi ont été exclus volontairement des listes et remplacés par des jeunes célibataires habitant la ville de Rahouia et qui n’ont aucun lien avec le monde rural. Jusqu’à midi d’hier la situation connaissait de forte tensions de colères où des banderoles comportaient des slogans « Non à la Hogra exercée depuis quatre ans sur la population par une APC hors du commun », « Nous voulons restituer nos droits de logements ruraux », « Non à l’exclusion et à la marginalisation », « Nous invitons le wali à venir pour voir de visu la fameuse liste ». Ainsi, et devant cette situation, les protestataires lancent un appel à Monsieur le Wali de la Wilaya, à qui ils font confiance d’ouvrir une enquête et procéder à l’annulation de ces listes jusqu’à l’assainissement radical des faux bénéficiaires. A souligner que dimanche dernier, un chef de famille exclu, lui aussi des listes, n’a trouvé mieux que d’implanter une tente en compagnie de sa femme et de ses enfants devant le siège de la daira pour créer à la Hogra. A rappeler que Madame chef de la daira de Rahouia, avait déclaré dans une de ses sorties sur le terrain, q’aucun logement ne sera distribué avant les prochaines élections locales, mais en vain, les élus locaux ont pris l’habitude d’agir à leur manière et surtout de refuser d’exécuter toutes circulaires, notes de service ou encore des instructions même émanant des autorités supérieures.

À propos L.Bouhala

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Tiaret. Démantèlement d’un réseau criminel de passeurs de «Harraga»

Dans le cadre de la ...

Mahdia (Tiaret). Saisie de 01, 54 quintal de viande blanche

Dans le cadre de ses ...

Sougueur (Tiaret). Un dealer arrêté et 2.600 comprimés psychotropes saisis

Dans le cadre de la ...

Université «Ibn-Khaldoun» de Tiaret. Près de 400 étudiants en formation du «Plan business de porteur de projets»

Sous la supervision du Directeur ...

Medroussa (Tiaret). Un réseau de vol de cheptel démantelé et 36 moutons récupérés

Les membres de la brigade ...