Accueil » ORAN » Diminution des cas contaminés, les citoyens baissent la garde. Un sentiment de fausse sécurité

Diminution des cas contaminés, les citoyens baissent la garde. Un sentiment de fausse sécurité

Malgré la vaccination et l’entrée en vigueur du pass sanitaire, le Conseil scientifique rappelle que les gestes barrière sont capitaux pour lutter contre la propagation du Covid-19. La bonne marche de la campagne vaccinale contre la Covid-19 ne doit pas donner lieu à un sentiment de fausse sécurité. De l’avis du groupe de scientifiques qui conseillent le gouvernement et appellent à la vigilance des citoyens et ce, afin d’éviter le pire. Le pass sanitaire, malgré les réserves légitimes soulevées par nombre d’organisations et citoyens, nous paraît une mesure proportionnée à la gravité de la situation sur un plan de santé publique. Il faut dire que l’accalmie en matière de nombre de cas contaminés pourrait fausser les calculs et faire croire aux citoyens qu’ils sont totalement protégés », indiquent les scientifiques. Ils appellent ainsi à « éviter » de « renforcer le contrôle » du pass sanitaire « voire de chercher à atteindre son respect absolu ». Les lieux où le pass sanitaire est obligatoire, sont-ils parfaitement sécurisés ? cette question, il faut dire que les citoyens ont carrément oublié la lutte contre le Coronavirus. La présence dans des lieux très fréquentés, à l’image de Medina Djedida, des zones à haut risque d’infection et le risque d’introduction du virus à partir de personnes infectées, doivent rester à l’esprit des Oranais. Ainsi, ces lieux ne peuvent pas être entièrement considérés comme sécurisés tandis que la vigilance est l’affaire de tous les citoyens. Pour rappel, l’épidémie de coronavirus est loin d’appartenir au passé et le respect des gestes barrières doit rester de mise. Comme le signalent les spécialistes de la santé qui redoutent toujours l’arrivée d’une cinquième vague. Malheureusement, le masque n’est plus obligatoire en extérieur dans de plus en plus de lieux très fréquentés. A cela, il faut ajouter les risques de contamination dans les transports où le respect des mesures barrières n’a jamais été respecté. Enfin, il est utile de rappeler que les spécialistes de la santé ne cessent de rappeler l’état des hôpitaux ainsi que les staffs médicaux qui sont à bout de souffle.

À propos Islam Rayan

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Alors que le marché communal demeure inoccupé. Les vendeurs à la charrette préfèrent les rues

En dépit de l’ouverture du ...

Il emboite le pas au poisson frais. Le surgelé également hors de portée!

Le poisson ne se pose ...

Enième coupure d’eau au Pôle urbain Ahmed Zabana. Les colporteurs ambulants jubilent

L’eau ne coule plus dans ...

Distribué en peu de quantité à l’AADL « Ahmed Zabana » La crise du lait en sachet coïncide toujours avec le Ramadhan

Avec l’arrivée de chaque Ramadhan, ...

Premier jour du Ramadhan à l’AADL Ahmed Zabana. Les commerçants en profitent, les citoyens en déclin

Alors que la population oranaise ...