Accueil » ORAN » Des rondes de la police dans plusieurs quartiers et cités. Le confinement partiel à domicile respecté

Des rondes de la police dans plusieurs quartiers et cités. Le confinement partiel à domicile respecté

Les services de police de la sûreté de wilaya d’Oran continuent d’entamer des rondes dans plusieurs quartiers et cités de la wilaya, en vue de faire respecter l’ordre de confinement, tracé par le gouvernement. De 20h00 à 06h00 du matin, la nuit dernière, les policiers de la sûreté de wilaya d’Oran ont multiplié les interventions. Leur but: faire respecter le nouveau confinement partiel à domicile et ce, pendant 10 jours face à la propagation des cas de Coronavirus (Covid-19) pour que la pression épidémique retombe ; l’autre objectif est de casser cette nouvelle vague le plus tôt possible pour qu’elle ne fasse pas beaucoup de victimes. Les policiers qui patrouillaient toute la nuit, n’ont pas constaté de graves troubles à l’ordre public surtout dans les quartiers difficiles ; quelques contrôles ont été effectués et certains groupes de jeunes dispersés dans le calme par les policiers, mais dans l’ensemble, la nuit a été relativement calme. Les professionnels, en possession d’une autorisation dérogatoire, peuvent circuler librement dans le couvre-feu instauré par le gouvernement pour éviter la propagation de ce virus (Covid-19). Un calme plat régnait dans les quartiers d’Oran, suite à la mobilisation générale de la police qui a utilisé tous les moyens pour mener à bien cette mission, combien difficile. Ainsi, des jeunes rassemblés devant leurs immeubles, dans les quartiers et cités de la ville, ont été sommés de rentrer chez eux mais la confiance de la population accordée aux forces de l’ordre a été un facteur de cohésion sociale. Plus les citoyens perçoivent l’action des policiers comme légitime, plus ils adhèrent à ce qu’on a constaté. Le citoyen est tenu de se confiner à domicile. Le non-respect de la mesure du confinement à domicile entraîne des sanctions pénales prévues par la loi, soit des amendes à l’encontre des réfractaires qui encourent en outre une peine d’emprisonnement de 03 jours.

À propos Y.chaibi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Face au relâchement des gestes barrières. Le risque d’une 4ème vague est grand

Une sortie durable de la ...

Terminus de la ligne 51 (Dar El Hayat). Vols de téléphone en série

Malgré les efforts des éléments ...

Association «Sanâbil El Ihssen». «Redonner un peu de joie aux personnes âgées»

Les Algériens ont célébré, hier, ...

Amélioration du cadre de vie des citoyens. Le wali sur tous les fronts

La mission de M.Said Saayoud, ...

Sécurité routière et embouteillages. A quand un nouveau plan de circulation?

La sécurité routière constitue un ...