Accueil » ACTUALITE » Des réductions de 10 à 25 % durant le mois de Ramadhan. Aucune hausse des prix ne sera tolérée

Des réductions de 10 à 25 % durant le mois de Ramadhan. Aucune hausse des prix ne sera tolérée

Les Algériens peuvent s’estimer heureux d’avoir été délivrés d’une corvée aussi rude durant le ramadhan. Il s’agit incontestablement du phénomène lancinant des hausses vertigineuses des prix durant le mois sacré. Comment ? Pour la première fois, les prix des produits alimentaires stratégiques et même ceux d’autres produits tel l’électroménager, pourraient enregistrer des descentes record dans l’histoire du commerce en Algérie. Une baisse de prix de 10 % sera en effet pratiquée pour les produits alimentaires sur le marché et elle pourrait atteindre 25 % au niveau des marchés de proximité durant le prochain mois de ramadhan d’après les prévisions du ministère de commerce. Une véritable bouffée d’oxygène pour les citoyens et les ménages en particulier, lesquels sont habitués aux fortes dépenses durant le carême. Conjoncture oblige, le gouvernement par la voix de son ministère de commerce a donc jugé utile de réviser à la baisse les prix des denrées alimentaires stratégiques durant le ramadhan 2024 sur des instructions du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, qui avait appelé à préserver le pouvoir d’achat du citoyen lors de ce mois de piété. C’est chose faite puisque le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Tayeb Zitouni, a annoncé, lundi depuis Boumerdes, une baisse de 10% des prix des denrées alimentaires à l’occasion du mois de Ramadhan. Le ministre du commerce, rappelons-le, avait récemment haussé le ton devant les commerçants et autres opérateurs et producteurs, pour leur signifier de tout faire en sorte afin d’assurer l’approvisionnement des marchés en produits de nécessité à des prix abordables durant le ramadhan 2024, et de poursuivre, que des mesures ont été prises dans ce sens afin de parer à la hausse des prix, ce qui aux yeux de certains signifie que l’Etat est décidé plus que jamais de sévir et d’en finir contre les pratiques des hausses des prix ou spéculatives lors du prochain mois de ramadhan. M. Zitouni a, en marge de sa visite, salué « la démarche des commerçants et des grands producteurs » qui ont soutenu l’idée de réduire d’au moins 10% les prix des denrées alimentaires de large consommation, à l’occasion du mois de Ramadhan, comparativement aux prix pratiqués les autres mois de l’année. « C’est une nouvelle initiative sur le marché national », a-t-il relevé. Le ministre qui a ajouté qu’une autre baisse des prix « pouvant atteindre les 25% », touchera, également, les denrées alimentaires de large consommation dans les marchés de proximité, a précisé que ces réductions engloberont aussi les produits électroménagers, annonçant des démarches en cours auprès des concernés pour des réductions de 10% sur ces équipements, durant le mois de Ramadhan. Par déduction, les ménages pourraient éventuellement profiter des baisses sensibles des prix lors de foires des produits alimentaires et de l’électroménager qui seront organisées à l’occasion de chaque Ramadhan. La réduction des prix des denrées alimentaires de large consommation durant le Ramadhan 2024 « est la première du genre au niveau national » et « elle sera élargie à tous les commerçants de détail du pays », a assuré M. Zitouni. Il a ajouté que les services de contrôle représentés, entre autres, par les services communaux et les cadres et agents des directions du Commerce, vont accompagner l’opération en vue « d’éviter sa mauvaise exploitation par des intermédiaires ». Le ministre a rassuré, à l’occasion, les citoyens quant à « la disponibilité de tous les produits alimentaires durant le mois de Ramadhan 2024 ». Il a affirmé « qu’aucune hausse des prix ne sera justifiée, ni admise concernant les prix des viandes rouges d’importation, dont le kilogramme est réglementé à 1.200 DA, car destinées à la consommation domestique et familiale ». Le ministre a fait cas, à ce propos, de l’arrestation d’un nombre d’importateurs et du retrait des licences d’exploitation à certains d’entre eux, après des constats d’infractions dans les prix ou de la destination de cette viande à un autre usage que celui de la consommation domestique. « Les agents de contrôle demeureront vigilants et à l’affût des contrevenants », a-t-il averti. M. Zitouni a fait savoir que sa visite dans cette wilaya avait pour but de s’enquérir des préparatifs, en prévision du mois de Ramadhan, liés à l’ouverture de marchés de proximité et à la vente des différents produits de large consommation à des prix réduits et à encourager les opérateurs à les adopter. Le ministre avait donné le coup d’envoi officiel des activités des marchés de proximité « spécial Ramadhan », dont le nombre avoisine 500 marchés nationaux. « Mon département ministériel s’attèle actuellement à l’évaluation des capacités productives nationales, afin d’obtenir les véritables indicateurs à prendre en compte à même de prendre les décisions idoines en ce qui concerne la politique nationale d’encadrement des importations et d’approvisionnement du marché », a-t-il soutenu. Le ministre a évoqué, par là même, un projet de réseau de distribution en cours qui assurerait l’encadrement du marché, en vue de limiter l’intervention des intermédiaires tout en protégeant le pouvoir d’achat et les droits des opérateurs. Il a, aussi, révélé le projet d’une cartographie nationale numérique de distribution des produits de large consommation et de modernisation des marchés régionaux de vente en gros, avec le renforcement et la diversification de leurs services. Le ministre a également évoqué une étude en cours d’élaboration, en coordination avec le ministère de l’Intérieur, pour la réorganisation de 526 marchés répartis à travers le territoire national, et ce, conformément à une « vision prospective et intégrée » qui les érigent en espaces développés dédiés à l’exposition et à l’achat.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

agression sioniste contre Ghaza depuis le 07 octobre dernier. 10.000 femmes martyres déjà

Il semble que le sort ...

Le commerce pendant les fêtes religieuses à Oran. «On se croirait en temps de la grève des 08 jours»

Oran une ville morte pendant ...

Nouveau classement des compagnies aériennes africaines. Air Algérie déloge la RAM

Air Algérie est sur le ...

Modalités d’octroi de l’allocation chômage. Le démenti de la Présidence

La Présidence algérienne dément les ...

Les États-Unis envoient des renforts au Moyen-Orient face aux menaces de l’Iran. Crainte d’une grave escalade

L’Iran menace de «punir» Israël ...