Accueil » ORAN » Des plages salis par les estivants. Et si chacun faisait sa part !

Des plages salis par les estivants. Et si chacun faisait sa part !

Depuis 2020, les autorités locales se sont engagées dans une démarche de préservation du littoral et de la biodiversité. D’ailleurs, plusieurs ont été menées afin de valoriser et préserver nos plages, sauf que les comportements insoucieux et irresponsables de certains estivants rendent les plages dans un piteux état. Or, quelques braves citoyens dignes de nom réagissent de manière civique à ces comportements, en laissant les rixes de côté et en nettoyant les endroits salis par le passage de quelques énergumènes. «Je fais ma part», dira une personne qui a pris la peine de rendre propre le lieu de la plage qu’il occupait lui et sa famille de la plage. Un geste qui est tout à l’honneur de ces personnes qui profitent de leur passage aux plages pour se divertir et par là même nettoyer ce qui a été sali. Et pourtant, dans un premier temps, avant la saison estivale, des supports pédagogiques et des campagnes de sensibilisation ont été menées pour sensibiliser un tant soit peu les estivants qui avaient l’habitude de ne rien nettoyer avant leur départ.
Il va sans dire que les actions menées ont été déployées en partenariat avec les associations locales, et ce, afin de permettre aux plagistes de profiter de nombreuses animations et évènements avec notamment des stands autour de la prévention du littoral. Malheureusement, ce qui est remarqué, c’est la nonchalance totale de quelques estivants qui repartent en laissant la plage dans un état qui laisse à désirer. Et c’est pour cela que certains citoyens font le travail à leur insu de manière manuelle, afin d’éviter les conséquences désastreuses sur l’écologie. Pour rappel, certains écologistes mettent en garde contre le nettoyage à la cribleuse, dont les lames prélèvent le sable en profondeur, porte durement atteinte à la vitalité des écosystèmes. Non seulement il appauvrit la biodiversité mais il accélère également l’érosion. A noter également, la contribution de certaines associations qui participent tout l’été au ramassage des déchets plastiques avec ses participants, sauf que cela reste insuffisant tant que l’inconscience prime chez certains baigneurs.

À propos Islam Rayan

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Après l’éradication du marché informe. A quand l’installation d’un marché couvert ?

Le malheur des uns fait ...

Trouble de la vue en milieu scolaire. Les spécialistes tirent la sonnette d’alarme

La santé des enfants est ...

Du matériel neuf et moderne pour le port d’Oran. Objectif: atteindre les standards internationaux

Immense port de commerce, Oran ...

35 nouveaux bus pour désenclaver les nouveaux pôles urbains. L’ETO renforce sa présence

Afin de pallier au manqué ...

285 projets validés, 1.000 hectares à la disposition des investisseurs. L’heure à l’investissement

Hormis son potentiel naturel qui ...