Accueil » ORAN » Des micro zones d’activité à l’avenir dans la wilaya d’Oran. Eviter les déperditions du foncier et les «mauvaises» expériences d’absence de viabilisation

Des micro zones d’activité à l’avenir dans la wilaya d’Oran. Eviter les déperditions du foncier et les «mauvaises» expériences d’absence de viabilisation

Conformément aux instructions du Premier ministère, il a été décidé la création de zones de micro activité dans le domaine des Start-up afin de répondre aux demandes formulées par les jeunes entreprises. Il s’agir de zones d’activité dédiées directement et exclusivement aux micros entreprises, comme mesure d’accompagnement afin de permettre à ces entités, de confirmer leur potentiel sur le terrain et participer à l’effort de consolidation de l’économie nationale. Les autorités locales de la wilaya d’Oran ont insisté dernièrement sur la nécessité de promouvoir ces zones de micro activité, porteuses de valeur ajoutée au développement local durable. Le wali a suggéré, au cours d’une réunion de son exécutif local, de faire en sorte d’encourager la création sur le territoire de la wilaya de micro zones d’activité de 02 à 03 hectares de superficie pour éviter les expériences passées, nées de la gestion de certaines zones d’activité locales de plus grande superficie mais sans impact, en raison des problèmes liés à la viabilisation ou à l’assainissement. Intervenant suite à la demande d’un investisseur voulant créer une Start-up dans les tubes de charbon, utiles pour la restauration et l’hôtellerie, à partir de déchets collectés recyclables, en plus d’un terrain de stockage de produits collectés, le premier responsable de la wilaya a insisté pour dire que ce genre d’investissement ne demandait pas forcément une grande superficie de foncier et qu’il va falloir à cet investisseur de revoir son projet et rationaliser sa demande de foncier utile à son investissement. Ces micro zones d’activité sont l’une des solutions pour éviter la déperdition des fonciers industriels dans des projets qui, soit n’ont jamais vu le jour, ou ayant fait l’objet d’entraves de lancement à cause de la non viabilisation et d’absence d’assainissement. L’Etat a dépensé des enveloppes faramineuses dans le drainage et la viabilisation des zones d’activité ayant enregistré un retard de lancement de leurs projets, malgré les surfaces de terrain importantes allouées à certains investisseurs et les facilitations introduites dans le cadre du guichet unique.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Près de 24 millions d’électeurs appelés aux urnes. APC et APW: le jour de vérité

Le temps s’annonce probablement gris ...

Récupération des fonds et des biens mal acquis se trouvant à l’étranger «Les procédures prennent du temps» !

La justice algérienne avait lancé ...

Après Mostaganem, Baadji viendra-t-il à Oran ?. «Les élus locaux seront contrôlés par le parti»

Le Secrétaire général du parti ...

Envoi de fonds des émigrés vers l’Algérie. 1,8 milliard de dollars en 2021

Les ménages algériens devront-ils s’attendre ...

Mauvaise distribution ou refus délibéré des vendeurs. Pomme de terre à 50 da, le consommateur en rêve encore

La vente de la pomme ...