Accueil » RÉGIONS » Des fuites d’eau et des égouts à ciel ouvert. Qui est responsable ?

Des fuites d’eau et des égouts à ciel ouvert. Qui est responsable ?

De grosses fuites sont apparues, depuis plusieurs jours, au niveau des quelques cités de la ville notamment au niveau de la cité AADL où les eaux inondent les caves des immeubles. Les appels répétitifs des riverains dans le but de sensibiliser l’Algérienne des Eaux ainsi que l’ONA pour colmater ces fuites patentes, n’ont donné aucune suite et on déplore des citoyens en grogne. Un citoyen qui s’est rapproché de notre journal, dit: « Aussi paradoxal que cela puisse paraître, la réhabilitation du réseau AEP a été achevée depuis plusieurs semaines au niveau de plusieurs quartiers ; en principe, si ces travaux sont réalisés dans les normes avec un suivi rigoureux, ce liquide précieux combien coûteux ne sera pas du tout déversé dans la nature et il faut que le Premier responsable de la wilaya intervienne du fait que le DG de l’Algérienne des Eaux ainsi que le directeur de wilaya des ressources en eaux sont suspendus de leur fonction, alors à qui s’adresser »? Il est utile de préciser qu’en l’espace de quelques semaines seulement, le nombre de grosses fuites au chef-lieu de wilaya a dépassé de loin la vingtaine, de même, et il faut le dire, plusieurs habitants de différents quartiers de la ville font face à un véritable problème d’insalubrité publique. Des eaux usées sont déversées dans leurs rues…
Des odeurs qui émanent des égouts, ce qui prête à croire que les canalisations sont complètement éventrées, laissant les eaux usées se répandre dans la nature. Ces anomalies qui perdurent dans le temps, ne cessent d’incommoder les passants qui ne peuvent emprunter le passage sans boucher les narines. Les habitants de ces quartiers qui ne savent plus à quel saint se vouer, s’inquiètent des risques de maladies à transmission hydrique et du danger de contamination du réseau de l’eau potable. Face à cette situation inextricable qui ne fait qu’attiser la grogne du humble citoyen, les élus locaux et les services concernés continuent de faire la sourde oreille et persistent à briller par leur absence sur le terrain et les exemples sont multiples. Du côté de la cité AADL, les habitants craignent que l’eau qui s’est infiltrée dans les caves, ne fragilise les fondations. A ce titre, après avoir épuisé toutes les voies de recours, ils interpellent eux aussi le wali et la direction locale de AADL par le truchement de la presse nationale.

À propos O.ogban

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le développement local à la loupe. Le wali de Saïda brandit la menace

Ce message est clair et ...

Réseaux sociaux et cyberdélinquance. La menace au bout du clic à Saïda

Les réseaux sociaux ont bouleversé ...

APC de Saïda. Va-t-on vers le dénouement de la crise?

A Saida, il n’y a ...

En visite de travail dans la daïra de Ouled Brahim. Le wali de Saïda sera-t-il écouté?

En visite de travail et ...

MC Saïda. Le club en chute libre, colère des supporters

Rejeté par ses propres enfants, ...