Accueil » ACTUALITE » Des fruits et légumes stockés en grandes quantités pour le Ramadhan. Des congélateurs pleins à craquer!

Des fruits et légumes stockés en grandes quantités pour le Ramadhan. Des congélateurs pleins à craquer!

De l’apanage des sociétés d’agroalimentaires, la congélation des produits alimentaires, et spécialement les fruits et les légumes mondains, est aussi monnaie courante chez le citoyen. Pour certains, c’est la méthode de conservation «givrée». Ce qui en théorie permet de sauvegarder l’aspect et tous les nutriments des fruits et des légumes. Pourtant, les aliments ne se congèlent pas tous, d’autant plus que certains d’entre eux nécessitent une méthode. La question est comment congeler les fruits et les légumes sans en être inquiété de leur péremption durant le mois sacré? Comment bien congeler ses aliments? Comment conserver avant de congeler? Et comment aussi congeler les fruits et les légumes? Difficile de répondre tant il va falloir en venir aux avis des spécialistes. Désormais, on conserve tout ou presque chez les ménages algériens. La cherté a ses raisons que le portefeuille n’a pas. Suspectant une autre flambée au début du Ramadhan, les citoyens sont au grand galop vers les surfaces commerciales et les marchés de fruits et de légumes pour stocker les aliments. Lait en sachet, l’huile de table, eaux minérales, tomate, conserve, produits laitiers et dérivés, crèmes, fruits en passant par les viandes rouges et blanches jusqu’aux piments, oignons, pois, tomate et ail entre autres. Tout ce qui se mange, est stocké et mis dans les congélateurs. Pour la première fois, les réflexes des consommateurs sont poussés vers l’incroyable et l’imaginaire. Pourtant, tout ce qui se mange, n’est pas apte à la congélation. Par peur d’une autre envolée des prix, de plus en plus d’Algériens ne rechignent pas à stocker et congeler leur aliments notamment les fruits et les légumes à la veille du mois de Ramadhan. Il est pensable que de l’avis des Algériens, le 9e mois du calendrier hégirien rime avec hausse des prix. Comme chaque année, de nombreux ménages observent la ruée massive sur les marchés de fruits et de légumes. Ils se précipitent vers la congélation des fruits et légumes et même des viandes afin de les stocker pour le mois de Ramadhan. Il est évident que le recours au stockage et à la congélation s’explique par la crainte des pénuries. Ce mois de Ramadhan, en particulier, commence à faire peur aux ménages aux faibles revenus mensuels, tellement le pouvoir d’achat s’est effroyablement effondré. Cette peur manifeste des consommateurs est pourtant légitime. Pour certains, l’absence d’une stratégie claire et de mécanismes de contrôle du marché pour assurer l’abondance des denrées alimentaires ne rassure pas le consommateur, en serait la cause. Chose qui est motivée par les va-et-vient incessants ces derniers jours vers les marchés afin de s’approvisionner en quantité énormes de fruits, légumes, agrumes et viandes. Des produits qui ont déjà encaissé des augmentations arbitraires à la veille du mois sacré. Courgettes, carottes, petits pois, artichauts, pour ne citer que ces produits, tout passe au congélateur de ces gens venus s’alimenter pour au moins la première semaine du Ramadhan. Ils sont nombreux à faire de même avec notamment les herbes telles que le persil, la coriandre et le céleri. Interrogés dans un marché de la capitale, des consommateurs ont expliqué cela par le fait de vouloir gagner du temps et assurer la disponibilité des denrées à la maison. Mais surtout afin d’éviter le phénomène lié à la hausse des prix, ont-ils en outre souligné. A ce propos, un diététicien explique que la situation économique impose de recourir à la congélation de certaines denrées. Il conditionne cela, cependant, par le respect de la température de congélation nécessaire. Celle-ci ne doit pas dépasser les moins dix huit (-18) degrés. Il est connu que le but est de s’alimenter tout en gardant tous les composants des produits tels que les vitamines pour la santé des consommateurs. Le spécialiste précise que la période valable pour congeler les aliments, avant de les manger, peut être d’une semaine. Néanmoins, leur valeur nutritionnelle reste incomparable à celle des produits frais. Dans ce sens, Messous a mis en garde contre la recongélation des aliments après les avoir sortis du congélateur. Autre point pertinent relatif à ce moyen de conserver les aliments, le médecin a mis l’accent sur la procédure à suivre quant au processus de décongélation. Ainsi, il est primordial, selon lui, de laisser ces produits se décongeler à température ambiante avant de les cuisiner, notamment, pour ce qui est de la viande. Car, en exposant ces aliments au choc thermique, ils perdent tout bienfait nutritionnel, a assuré le même spécialiste.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Elections présidentielles du 07 septembre prochain. Le FLN pour la candidature de Tebboune

Le Président de la République ...

Pour assurer les permanences de trois jours de l’Aïd Al Adha. 1.008 commerçants réquisitionnés dont 291 boulangers et 03 laiteries

L’Aïd Al Adha est une ...

Le Président de la République s’exprime sur les souffrances des ghazaouis. «Une tache dans l’histoire de l’humanité»

Des bombardements et des morts ...

Mers Al Hadjadj. Près de 200 embarcations de fortune évacuées mercredi du petit port

Dans le cadre de la ...

L’armée sioniste a détruit intentionnellement toutes les infrastructures de base. Plus de 20 ans pour reconstruire Ghaza

Comment reconstruire la bande de ...