Accueil » ORAN » Dépôt sauvage des constructions. Les frais de leur évacuation à la charge des promoteurs seuls

Dépôt sauvage des constructions. Les frais de leur évacuation à la charge des promoteurs seuls

Les autorité locales ont maintes fois exhorté les promoteurs du bâtiment et autres propriétaires de maisons et locaux en travaux à respecter à la lettre les «consignes» et le règlement régissant le respect des conditions de la mise en chantier des travaux comme le stipule la réglementation sur les conditions de dépôt et d’évacuation des déchets solides et autres remblais issus des constructions seulement .. Oran qui verra la construction de plusieurs autres centres d’enfouissement de déchets inertes représente un gisent des déchets solides à traiter ou à recycler de l’avis des experts de l’environnement d’autant plus que des conventions sont en cours ‘d’élaboration entre des partenaires européens et la ville d’Oran dans le domaine de traitement et de récupération des déchet domestiques et solides. Cependant en attendant que toutes ces belles initiatives se concrétisent sur le terrain, il va sans dire que les communes ne sont pas toutes aptes à jouer leur rôle en ce qui concerne notamment les interdictions de dépôts sauvages de déchets des constructeurs spécialement ceux qui sont solides. Le constat a été plusieurs fois relevé à travers bon nombre de chantiers de bâtiments, à la périphérie de la ville d’Oran dans les grands boulevards comme Millénium là où justement foisonnement les chantiers des promoteurs et ce malgré les instructions fermes des pouvoirs publics locaux. Alors que la gestion de ce type de déchets susceptibles de nuire à l’équilibre de l’environnement et plus proprement dit affecte celui de l’écosystème, les communes et leurs maires s’impliquent rarement à travers les mises en réserve ou autres refus de dépôt de décharges solides se contentant dans la majorité des cas d’accorder les fameuses autorisations et des facilitations qui leur sont à chaque fois allouées par la loi en vigueur dans le cadre des Guichets uniques communaux. Pour autant, il reste vrai que des opérations de démolition de «chantiers illicites» et d’évacuation de dépôt sauvages de déchets des constructions, ont eu lieu mais beaucoup reste à faire tant ce phénomène lancinant a plutôt l’air, selon les spécialistes de l’environnement, de progresser dans le temps et parallèlement de prendre de l’ampleur malgré l’arsenal juridique et réglementaire. Ainsi, des mesures ont été prises à l’échelle locale afin d’atténuer ce fléau. Parmi elles, l’obligation faite aux promoteurs d’évacuer «sous leur charge financière» les dépôts sauvages des constructions .. Cette dernière mesure certes eu l’effet escompté puisque cela a permis de réduire le nombre des dépôts sauvages de bâtiment mais il n’en demeure pas moins que des dépôts illicites de déchets de travaux de maisons et de locaux et dont la supervision et le contrôle incombent aux communes, il y a du pain sur la planche, ont constaté dernièrement des élus de certaines communes à l’Est d’Oran»

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Ras Al Ain. «800 autres familles seront relogées, ce qui porte le total à 2.100»

Après le report décidé en ...

Le wali d’Oran lors de Journée nationale du Chahid : «Les martyrs de la Révolution une «référence» pour la résistance palestinienne»

Les réactions en cascade des ...

Cessez-le-feu immédiat à Gaza. Le travail colossal de l’Algérie à l’ONU

Près de 30.000 personnes sont ...

Journée nationale du chahid. Le wali préside la cérémonie de distribution de 2.500 logements

Le wali d’Oran Sayoud Saïd ...

Les autorités locales mettent le paquet pour la journée de chahid. Distributions de logement à Gdyel, Béthioua et Misserghine

La Journée nationale du chahid ...