Accueil » CHRONIQUE » Déficit en oxygène et communication!

Déficit en oxygène et communication!

Des patients sont décédés en Algérie faute d’oxygène suite à l’évolution de la pandémie de covid-19, qui provoque de fortes perturbations dans l’approvisionnement des hôpitaux en oxygène. Mais, il faut dire que les autorités n’ont pas bien communiqué, pour ne pas dire, autre chose. Ils auraient dû rassurer le citoyen. Communiquer c’est aussi «bien» gouverner». Raison pour laquelle, les réseaux sociaux ont été inondés par les appels de recherches de concentrateurs et de bouteilles de gaz. Et pourtant, l’Algérie a reçu 1050 concentrateurs d’oxygène depuis la Chine pour atténuer cette crise du Covid-19, d’après «Dzair Daily». D’après un communiqué partagé par le ministère de la défense nationale, une première livraison de 1050 concentrateurs d’oxygène s’est déroulée, dimanche soir. Les concentrateurs d’oxygène sont amenés par des avions militaires appartenant aux forces aériennes. D’autres opérations de réception de concentrateurs d’oxygène se poursuivront pendant les prochains jours. Ces opérations continueront même pendant les prochaines semaines, et ce, jusqu’à l’obtention d’un nombre nécessaire de concentrateur d’oxygène et d’équipements médicaux pouvant subvenir aux besoins des malades, selon «Algérie Eco». Pour les particuliers, l’Etat a fait un bon geste en autorisant le citoyen à recevoir du matériel médical sans autorisation. «A titre d’exception, l’importation de concentrateurs d’oxygène ou tout autre dispositif médical utilisé en riposte à la pandémie du coronavirus (Covid-19) par des particuliers et à usage personnel, n’est pas soumise à une autorisation délivrée par les services compétents du ministère de l’Industrie pharmaceutique», a annoncé ce ministère dans un communiqué publié ce mardi 27 juillet. Le département d’Abderrahmane Benbahmed rappelle dans la même note que l’importation de ces appareils par les entreprises, les établissements, les associations à titre de dons, est «soumise à une autorisation d’importation délivrée par ses services pour pouvoir bénéficier de l’exonération des droits et taxes». Une telle mesure aurait dû être prise dès l’apparition du variant Delta. Les citoyens, que ce soit d’ici ou de l’étranger, se mobilisent pour équiper les hôpitaux de stations de production d’oxygène. Et là, l’Etat aurait dû et devra plutôt faciliter la tâche aux associations de les importer par une simple déclaration et autoriser les dons destinés aux associations qui devront justifier les dépenses. La diaspora peut venir en aide aux Algériens. En cette crise pandémique et dans cette lutte contre la mort, l’Etat devra communiquer et être à cheval sur la communication pour éviter l’anxiété et la propagation des « folles » rumeurs.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

A l’aube d’une troisième guerre mondiale!

Le samedi 13 avril, l’Iran ...

Le pétrole au centre du conflit Iran-Israël

Les prix du pétrole ont ...

Prix compétitif du blé en 2024

Selon Maxime Raturat, analyste chez ...

La France face à ses Harkis…

La Cour européenne des droits ...

Climatisation au gaz naturel, une solution !

Le Commissariat aux Énergies Renouvelables ...