Accueil » ORAN » Déchets ménagers. Les citoyens dénoncent, les concessionnaires se défendent

Déchets ménagers. Les citoyens dénoncent, les concessionnaires se défendent

A un jour de la célébration de la journée de la ville (quelle jolie thématique !), Oran croule encore sous les ordures et donne l’impression d’être impuissante et toujours sous l’emprise du fait accompli dicté par les entreprises privées de collecte des ordures ménagères. « Il y a 5 à 6 camions de collecte de la commune d’Oran qui sillonnent toute la ville avec ses arrondissements et quartiers alors que le nombre de camions en panne avoisine les 40 au moment où le nombre des entreprises privées dépasse la centaine (100). Comment voulez-vous que la collecte marche normalement et que les citoyens ne soient remontés contre l’attitude irresponsable du secteur privé, sachant que le plus grand nombre de camions dans le circuit de collecte est en grève depuis au moins six jours face à cette disparité relevée dans le dispatching des moyens » a regretté jeudi une source bien placée au fait du dossier suite au retour des camions privés à leur débrayage. Depuis quelques jours, la ville qui prépare activement les prochains jeux méditerranéens, n’arrive pas à se débarrasser de ses ordures accumulées sur les trottoirs ou au niveau des bacs à ordures mis en place dans les différents points de ramassage faute de collecte. « L’état dégradant de l’environnement causé par la réduction des rotations sans préavis décidée par les camions du secteur privé pour cause de non rémunération, oblige les pouvoirs publics locaux à intervenir énergiquement pour dégager des solutions qu’il faut afin de redorer la ville son blason » enchaîne pour sa part un cadre de l’environnement. Les entreprises privées qui sont en grève disent de leur côté « être au bout du gouffre » et demandent qu’un règlement de leurs arriérés impayés soit trouvé ». Cependant, pour la commune autant que pour les citoyens, il ne s’agit ni plus moins que d’une pénalisation déguisée du service public de la collecte qui intervient mal et qui met en otage les citoyens au moment où le front social est suffisamment sur un torchon à cause des flambées et des pénuries ». Oran n’est plus la même depuis plusieurs années à cause de la saleté régnante et béante à ciel ouvert.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Les Verts victimes d’une scandaleuse machination. Le sale coup de Samuel Eto’o!

Une bien étrange intrusion médiatique ...

Peu de pain dit «Panini» dans les boulangeries. Les consommateurs s’interrogent

Si les pouvoirs publics compétents ...

Drame dans un chantier d’hôtel à Oran. 04 morts dans la chute d’un monte- charge

La chute d’un monte-charge destiné ...

Les pensionnaires de la Maison de Vieillesse reçoivent la visite de la société civile. Yennayer pour oublier la monotonie

Les pensionnaires hommes et femmes ...

«L’ONU, partie au conflit aux côtés du Maroc» Les sahraouis accusent

La très délicate mission de ...