Accueil » CULTURE » Culture à Mostaganem. Le célèbre pianiste Maxime Zecchini enchante le public

Culture à Mostaganem. Le célèbre pianiste Maxime Zecchini enchante le public

Le public mostaganemois a vécu, hier, une soirée musicale exceptionnelle au Théâtre régional de la wilaya. Invité par l’Association  »El Fen wa Ennachat », le célèbre pianiste français Maxime Zecchini s’est donné au piano deux heures durant. L’artiste est arrivé à Mostaganem par l’intermédiaire de l’Institut Français d’Oran..Maxime Zecchini a participé à de nombreux festivals en France comme à l’étranger, et a eu l’occasion de se produire dans une cinquantaine de pays, en Chine, pour atterrir pour la première fois en Algérie. Pour rappel, l’artiste s’est produit en France dans de nombreux festivals et a joué notamment en récital, musique de chambre ou concerto à l’Opéra de Pékin, à l’Opéra de Shanghai, au Conservatoire Tchaïkovsky de Moscou, à la Philharmonie de Kiev, au French May de Hong-Kong, avec l’Orchestre National Symphonique de Malaisie, l’Orchestre Philharmonique de Capetown, le Johannesburg Philharmonic Orchestra, l’Orchestre Symphonique de Cuenca, l’Orchestre Philharmonique de Nijni-Novgorod…Dans une salle somptueuse archicomble, la soirée fut ouverte par la magistrale troupe musicale de l’École  »El Fen wa Ennachat » laquelle s’est produite en un récital éclatant. Faut-il souligner, à l’invitation ont répondu les autorités de la wilaya et à leur tête Mr le wali et le Président de l’APW lequel fut accompagné de son convive, son Excellence le Consul Général de France à Oran, Mr Alexis Andres et Mr Romain de Latré, Directeur de l’Institut Français d’Oran. Cette soirée a été marquée par une représentation artistique hors pair car le pianiste a su séduire le public avec quelques morceaux anthologiques et surtout son jeu de la main gauche inspiré des œuvres de Maurice Ravel. Le passage du prodige à Mostaganem a donné du goût aux invités de l’Association qui l’ont copieusement applaudi. D’autre part, la soirée a été aussi marquée par le passage au piano d’un jeune de la wilaya de Tiaret qui a aussi fait un éclat sur scène. Selon M.Zecchini, le jeune est un autodidacte de l’instrument et pour lui apprendre à jouer des partitions au piano sans avoir jamais eu de professeur c’est remarquablement exceptionnel. Faut-il ajouter que l’organisation de la soirée était sans pareil grâce à la contribution de la Direction de la Culture et des Arts. Arrivé à l’Institut Français d’Oran, le célèbre pianiste a organisé des masterclass en début de semaine au profit de jeunes musiciens oranais. Comme il ira en tournée dans d’autres wilayas du pays. Enfin, le public de Mostaganem et le pianiste français se souviendront de cette fusion d’une belle soirée prodigieusement musicale.

À propos CHAREF KASSOUS

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Développement local à Mostaganem. Les habitants du quartier «Plato» exaspérés

Le Plateau marine était alors ...

Mostaganem accueille la ministre de l’Environnement. La promotion de l’économie circulaire, une priorité

Grâce à une dynamique inlassable ...

Mostaganem. L’efficacité énergétique, on n’en parle de moins en moins

A l’instar des autres localités ...

Logements à Mostaganem. Au-delà de la symbolique de l’Indépendance

A Mostaganem et à l’instar ...

Fête nationale de l’Indépendance à Mostaganem. Un soir de juillet 1962 «El Kariel» marquait une brillante page de son histoire

En cette occasion de la ...