Accueil » RÉGIONS » COVID19. L’élan de solidarité citoyenne rassure

COVID19. L’élan de solidarité citoyenne rassure

’arrivée des premiers cas du COVID 19 à Mostaganem, a provoqué une vague de mobilisation, et l’arrivée à saturation du système de santé qui ne s’attendait pas à une telle ampleur, voilà que la civilité aussitôt exprimée en la reconnaissance mutuelle et tolérante des individus entre eux au nom du respect de la dignité de la personne humaine. La solidarité citoyenne ne se situait pas par de simples individus juxtaposés, mais un ensemble d’hommes et de femmes qui ont manifesté une attitude d’ouverture aux autres qui illustre le principe de la solidarité. C’est ainsi que des dizaines d’initiatives ont été lancées par des gens seuls, des groupes d’amis ou des associations par des collectes de produits alimentaire pour les familles affectées par les ralentissements de l’activité économique, fabrication de moyens de protections pour les personnels soignants, production de repas pour les soignants et les malades hospitalisés. L’hôpital «Ché Guevara continu d’être pris en charge par un groupe de bénévoles qui ont récoltés des dizaines de millions de dinars au bénéfice des services infectieux, ils ont élu domicile au sein de cette structure médicale pour réceptionner tous les jours des dons de toutes natures y compris des équipements médicaux. Entre autres, à titre d’exemple, plus de 50 concentrateurs d’oxygènes en dons ont alimenté les patients de cette denrée rare. En sus, un donateur a fait don d’un équipement qui a fait augmenter les capacités de stockage de l’oxygène qui a coûté des centaines de millions de dinars. Même l’enceinte de l’hôpital a connu un aménagement spécial visant à l’humanisation de l’accueil grâce à des bénévoles de toutes mains. Mostaganem connaît à présent la troisième vague du COVID 19 qui fait des dégâts sur les patients hospitalisés avec plus de contaminations, ceux qui nécessitent des soins intensifs ont besoin d’un débit croissant d’oxygène qui connaît présentement un déficit dû à des situations bureaucratiques. C’est ce qui a fait relancer l’élan de solidarité à l’instar d’autres localités du pays pour doter Mostaganem d’une centrale de production d’oxygène. Les associations humanitaires et des groupes d’amis viennent de lancer des appels aux âmes charitables pour répondre à ce besoin pressant. Cet appel aurait été entendu par un donneur qui se propose de remettre à une association leader sur la place, un chèque d’un milliard huit cent millions de centimes pour l’acquisition de cette centrale. Un autre donateur promet de livrer 20.000 litres d’oxygène comme première donation, dans les meilleurs délais. Le 23 mars écoulé, le président de la République A. TEBBOUNE adressait ses «chaleureux remerciements» au «mouvement associatif, aux volontaires et bénévoles ». C’est en soi une reconnaissance morale à cette solidarité agissante par le peuple et pour le peuple.

À propos Mohamed Krelifa

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Environnement. Des eaux usées en pleine nature

Selon un expert en agronomie, ...

Les dessous du Souk de Ain Sefra. Des bénéfices du simple au double

Les ménagères Mostaganémoises et les ...

APC de Mostaganem. Les nouveaux élus ont du pain sur la planche

De tout temps, les APC ...

Elus locaux. Président d’APC rôles et missions

C’est avec amertume et désolation ...

Collectivités. L’Assemblée populaire communale en phase de mûrissement

De tout temps, les APC ...