Accueil » MONDE » Covid en Corée du Nord. 21 nouveaux morts en pleine épidémie

Covid en Corée du Nord. 21 nouveaux morts en pleine épidémie

Vingt et un décès supplémentaires dus à la « fièvre » sont survenus en Corée du Nord qui a fait état samedi de plus d’un demi-million de malades, deux jours après l’annonce officielle du tout premier cas de Covid-19. « Le nombre de personnes présentant de la fièvre entre fin avril et le 13 mai est supérieur à 524.440 », selon KCNA, l’agence de presse d’Etat qui a rapporté 27 décès au total. Ce pays reclus a activé en urgence un système de quarantaine afin d’enrayer la propagation de la maladie parmi les 25 millions d’habitants dont aucun n’est vacciné contre le coronavirus. Pyongyang avait annoncé jeudi que des personnes avaient été testées positives au sous-variant BA.2 d’Omicron et son premier mort. Le leader Kim Jon Un avait aussitôt ordonné des mesures de confinement. La Corée du Nord, l’un des premiers pays au monde à fermer ses frontières en janvier 2020 après l’apparition du virus dans la Chine voisine, s’est longtemps vantée de sa capacité à tenir le virus à distance. Elle n’avait jusqu’à présent signalé aucun cas confirmé de Covid-19 à l’OMS. Pour la seule journée de vendredi, « plus de 174.440 personnes ont présenté de la fièvre, au moins 81.430 sont totalement rétablies et 21 sont décédées », a rapporté KCNA. Elle ne précise pas si ces nouveaux cas et ces décès ont tous été testés positifs au Covid-19 mais les experts affirment que le pays n’a pas la capacité de tester massivement sa population. « Il n’est pas exagéré de considérer que ces cas de +fièvre+ sont tous des cas de coronavirus, étant donné le manque de capacité de dépistage », selon Cheong Seong-chang, spécialiste de la Corée du Nord à l’Institut Sejong. « Le nombre réel de cas de Covid pourrait être plus élevé (…) en raison de nombreux cas asymptomatiques », a estimé ce chercheur, soulignant que le rythme des infections augmente « très rapidement ». Le dirigeant Kim est apparu pour la première fois à la télévision portant un masque, après avoir présidé jeudi une réunion d’urgence du bureau politique sur la situation épidémique. Il avait alors ordonné des mesures de confinement. Samedi, une deuxième réunion du bureau politique s’est tenue, au cours de laquelle le dirigeant a reconnu que l’épidémie a provoqué « un grand bouleversement » dans le pays. Selon Leif-Eric Easley, professeur à l’université Ewha de Séoul, le leader se place « au premier plan » de la riposte à apporter. « Le langage qu’il emploie laisse penser que la situation en Corée du Nord va empirer avant de s’améliorer », a-t-il déclaré à l’AFP. Sa rhétorique semble qu’il « ouvre la voie à l’aide internationale mais Kim pourrait (vouloir ainsi) rallier une population qui est sur le point de se sacrifier davantage ».

À propos Carrefour

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

France. Les agriculteurs en colère à nouveau dans les rues de Paris

Avant l’ouverture du Salon de ...

Le Carrefour de Mostaganem

Douane. L’Inspection Divisionnaire à pied ...

Cessez-le-feu immédiat à Ghaza. Le Conseil de sécurité échoue à faire aboutir les efforts de l’Algérie

Le Conseil de sécurité des ...

3000 requêtes réceptionnées en 2023 par le Médiateur de la république de la wilaya. Plus de 240 dossiers d’investisseurs reçus et transmis au wali

L’usine Renault, production d’Oued Tlélat, ...

Ghaza. 26 pays de l’UE appellent à une «trêve humanitaire immédiate»

Vingt-six Etats membres de l’Union ...