Accueil » SANTE » Covid-19. Un recul mondial en trompe-l’œil?

Covid-19. Un recul mondial en trompe-l’œil?

L’OMS a annoncé, jeudi, une baisse de 17% des nouveaux cas de Covid-19 dans le monde, une tendance constatée sur tous les continents. Mais ces données officielles sont à prendre avec précaution. « Seulement » 3,1 millions de nouveaux cas de Covid-19 recensés dans le monde. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé, jeudi 11 février, que le nombre de nouvelles contaminations par le Sars-CoV-2 a baissé de 17% par rapport à la semaine précédente. C’est même la quatrième semaine d’affilée qu’il est en recul. Soit 40% de nouveaux cas positifs par jour en moins que début janvier, selon Le Parisien. Pourtant, entre l’apparition de nouveaux variants plus contagieux, les déboires des campagnes de vaccination en Europe, les vifs débats sur la nécessité ou non d’instaurer un nouveau confinement « dur » pour stopper la propagation du Sars-CoV-2, le climat actuel donne plutôt l’impression d’une épidémie plus virulente que jamais. Il y aurait donc, comme avec le froid, une différence entre l’épidémie « ressentie » et la dynamique réelle de la pandémie? C’est, en tout cas, ce que suggère l’OMS, qui précise même que cette tendance à la baisse se constate sur tous les continents. Elle n’est cependant pas uniforme puisqu’elle est plus nette dans des pays comme l’Inde, le Japon ou l’Espagne et beaucoup plus légère en France ou en Allemagne. « Ce n’est certainement pas une mauvaise nouvelle, mais encore faut-il savoir à quel point elle est bonne », note Jonathan Stoye, virologue et responsable de recherche au Francis Crick Institute de Londres, contacté par France 24. La chute au niveau global des nouveaux cas provient essentiellement des « grands pays » qui concentrent la part du lion des contaminations déclarées. C’est le cas des Etats-Unis (-20%), du Royaume-Uni (-25%) ou encore du Brésil (-10%). Ces baisses, importantes en volume, peuvent « donner une impression trompeuse d’un recul généralisé », précise Jonathan Stoye. Les données de l’OMS ne reflètent en effet que très imparfaitement « la situation dans d’autres pays qui n’ont pas les moyens d’organiser de grandes campagnes de dépistage et ne remontent, donc, que des données incomplètes », poursuit cet expert.

À propos Carrefour

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Giorgia Meloni en Libye pour signer un méga-contrat gazier

L’Italie, comme les autres pays ...

Barrage de la Renaissance. Le Soudan en accord «sur tous les points» avec l’Éthiopie

Le Premier ministre éthiopien Abiy ...

Relations avec la France. Le Burkina Faso s’inspire-t-il du Mali?

Le porte-parole du gouvernement du ...

Départ des troupes françaises. Le Burkina Faso confirme

Le porte-parole du gouvernement du ...

La France «non grata» dans la Patrie des Hommes intègres

Citée par l’Agence France Presse, ...