Accueil » MONDE » Covid-19. Quand pourra-t-on décréter la fin de la pandémie?
A patient is tested for the novel coronavirus Covid-19 in Paris on December 23, 2021. - The number of daily Covid-19 cases in France is set to exceed 100 000 by the end of December due to the faster-spreading Omicron variant, French Health Minister said. France recorded almost 73 000 new infections on December 21, with an average of over 54 000 over the last seven days. But officials fear that the emergence of Omicron has changed the nature of the pandemic. (Photo by STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Covid-19. Quand pourra-t-on décréter la fin de la pandémie?

Le président américain, Joe Biden, et le directeur de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, ont tous les deux tenu un discours très optimiste quant à l’évolution de la pandémie de Covid-19. Mais à partir de quand peut-on estimer que la pandémie appartient au passé? Il était une fois la pandémie? Joe Biden a décidé qu’il était temps d’en parler au passé. Le président américain a assuré que la « pandémie de Covid-19 était finie » lors d’une interview accordée à l’émission « 60 minutes » de la chaîne CBS, dimanche 18 septembre. Une sortie « improvisée » – selon les médias américains – qui intervient quelques jours seulement après une déclaration dans la même veine de Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Ce dernier avait déclaré, jeudi 15 septembre, que « la fin [de la pandémie, NDLR] était en vue ». Un optimisme justifié par le nombre de décès dus au Covid-19 au niveau mondial. Avec 11 118 morts en une semaine recensés le 5 septembre, le décompte hebdomadaire n’avait jamais été aussi bas depuis mars 2020. C’est la même logique comptable qui a poussé Joe Biden à estimer qu’il ne fallait plus parler de pandémie « même si le Covid-19 restait un problème ». Les États-Unis sont passés de plus de 3 000 décès par jour au début du mandat de Joe Biden a environ 400 en septembre, soulignent les CDC (Centres for Disease Control and Prevention, la principale autorité sanitaire américaine). Ce sont toujours 400 morts en trop, ont souligné les détracteurs de la déclaration de Joe Biden. Mais surtout, cet optimisme peut sembler à contre-courant de ce qui se passe dans d’autres parties du monde. « Cela peut être déconcertant d’entendre parler de fin de la pandémie en Europe quand plusieurs pays relancent une campagne d’incitation à la vaccination pour cet automne », reconnaît Yves Coppieters, épidémiologiste à l’Université libre de Bruxelles. En France, le ton est d’ailleurs loin d’être triomphaliste, Santé publique France ayant mis en garde contre une hausse des cas positifs depuis le début du mois de septembre. La Chine ne semble pas non plus sur le point de crier victoire dans sa lutte contre le Covid-19. Il y a encore plus de trente villes qui imposent un confinement partiel ou total à plus de 60 millions de Chinois. Entre l’optimisme des uns et les précautions des autres, difficile de savoir où on en est.

À propos Carrefour

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

A l’approche du Mawlid Ennabaoui, campagne de sensibilisation sur les produits pyrotechniques. Ces pétards qui nous mettent en «pétard»!

La fête du Mawlid Ennabawi ...

Lettre de Tiaret

Par Khaled El Guezouli   ...

Burkina Faso. Tension toujours vive, l’ambassade de France prise pour cible

Quelques dizaines de manifestants rassemblés ...

Recensement à Relizane. 1105 agents mobilisés pour l’opération

Par R. Aymen Dans le ...

Afghanistan. Un attentat contre un centre éducatif fait au moins 19 morts

Le bilan est extrêmement lourd. ...