Accueil » ACTUALITE » COVID-19. Ira-t-on vers un reconfinement?

COVID-19. Ira-t-on vers un reconfinement?

Le staff médical de la Présidence de la République a recommandé au Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, « d’observer un confinement volontaire » de 05 jours, après avoir constaté que plusieurs cadres supérieurs de la Présidence de la République et du Gouvernement présentaient des symptômes de contamination au nouveau coronavirus (Covid-19). « Après avoir constaté que plusieurs cadres supérieurs de la Présidence de la République et du Gouvernement présentaient des symptômes de contamination au nouveau coronavirus (Covid-19), le staff médical de la Présidence a recommandé au Président de la République d’observer un confinement volontaire pour une période de 05 jours, à compter du 24 octobre 2020″, a indiqué, ce samedi, un communiqué de la Présidence de la République. Un SOS vient d’être lancé par le DR Bouderka, médecin infectiologue, en direction des cliniques privées. Il lance un appel à toutes les cliniques privées qui disposent des services de réanimation, d’oublier un peu l’argent surtout dans ce moment crucial et d’avoir plus de compassion pour les malades suite à la recrudescence des cas de Covid-19 avec des cas vraiment sévères qui nécessitent une prise en charge urgente, vu qu’on n’arrive pas à trouver des places au niveau des CHU. La situation est compliquée à plus d’un titre, suite au non-respect des gestes barrières, les citoyens ne respectant nullement le port de masque et aucune distanciation alors que les urgences, ceux de l’hôpital Mustapha Bacha, Maillot, Bab El Oued ou Zeralda, sont inondées de malades qui affluent quotidiennement et qui nécessitent 15 litres d’oxygène, selon le cri de désespoir des praticiens de la santé. Selon le Pr Soraya Ayoub, les places en réanimation sont toutes occupées. Un peu de sagesse!!! Les autorités devraient s’en mêler et verbaliser les personnes !! Mais surtout donner le bon exemple car le personnel soignant est le seul à trinquer, remarquent certains médecins que nous avons rencontrés. La situation tend selon eux, vers l’épuisement et le relâchement qui les guette devant ce laxisme. Les gens sont faussement rassurés par les chiffres donnés par les autorités, font-ils remarquer puisque à Annaba, à l’est de l’Algérie et à en croire les estimations, il existe zéro cas déclaré depuis une semaine alors que les unités Covid et non Covid, à titre d’exemple le service de cardiologie, sont remplis de patients contaminés. Si la prise de responsabilité individuelle de chaque citoyen est primordiale pour le respect des gestes barrières, il n’en demeure pas moins que si les autorités verbalisent les citoyens, notamment les piétons et les commerçants, les transporteurs… qui ne respectent pas ces mesures (port du masque obligatoire surtout car c’est la mesure la plus visible), cela aidera énormément le respect de ces mesures. Pour la petite anecdote, un policier qui a du être un de mes patients probablement, m’a arrêté en voiture pour me dire : »Ya Tbib, pourquoi tu gardes le masque en voiture? Regarde! Même moi, je ne le porte pas ». Il y a beaucoup de travail à faire et je ne pense pas que la sensibilisation soit suffisante. Les autorités sont occupées à surveiller les cortèges des hauts responsables et les salles où ils donnent leur conférence, s’indignent nos interlocuteurs qui se disent continuer à enterrer leurs collègues, contaminés par le Covid-19. Par ailleurs, la DGSN rappelle aux citoyens algériens en cette crise sanitaire après le relâchement constaté au niveau d’Alger et dans plusieurs coins du pays, l’urgence et notamment l’impératif du respect des consignes du protocole sanitaire mis en place par le comité scientifique, présidé par le Dr Djamel Fourar, pour la prévention contre la pandémie du Covid-19, plus précisément dans les lieux publics, les marchés, les restaurants, les supérettes, les cafétérias et autres. L’infatigable conseiller et porte-parole de la DGSN et aussi responsable des services de communication, le commissaire divisionnaire Ammar Laroum, rappelle aux citoyens, à travers ces canaux de communication via ces 14343 interventions, l’impératif respect des mesures et consignes incluses dans le protocole sanitaire mis en place pour prévenir la pandémie du coronavirus, notamment dans les lieux publics. Pour le corps de santé, il s’agit du cauchemar alors que certains sont dans l’insouciance totale. Le total des cas confirmés s’élève ainsi à 55.880 dont 250 nouveaux cas, lors des dernières 24 heures, celui des décès à 1.907 cas alors que le nombre de patients guéris est passé à 38.932.

À propos NADIRA FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Forum économique algéro-italien au CIC à Alger. Pour un partenariat gagnant-gagnant

L’ambassadeur d’Italie en Algérie, après ...

Relations bilatérales algéro-italiennes .Le Premier ministre italien, Mario Draghi, aujourd’hui à Alger

Mais qu’est-ce qui fait courir ...

Micro-entreprise. Le Salon international prévu au mois de septembre prochain

Dans le domaine de la ...

Propos du Ministre du tourisme sur les vacances des Algériens. Une question de pouvoir d’achat

La saison estivale est bel ...

Grâce présidentielle. Mesures d’apaisement pour 44 hirakistes

Il s’agit, selon le communiqué ...