Accueil » ORAN » Cours d’eau «dormant» d’Ain Beida (près du cimetière). Un risque d’inondation pour les occupants des constructions illicites

Cours d’eau «dormant» d’Ain Beida (près du cimetière). Un risque d’inondation pour les occupants des constructions illicites

Non loin du cimetière communal d’Ain Beida, il existe un oued qui peut déborder à tout moment, à force des pluies intenses sachant que les grands réservoirs d’eau d’Oran sont installés à Ain Beida, recueillant l’eau du barrage de Beni Bahdel et les retenues d’eau à partir du barrage de la Tafna. Devant cette menace persistante de pluies torrentielles, susceptibles de provoquer un éventuel débordement de cet oued ”dormant”, plusieurs familles occupant des constructions illicites ont tiré dernièrement la sonnette d’alarme sur ce qui pourrait, selon les spécialistes, en advenir en cas de crues en provenance de l’oued d’Ain Beida et de chutes vertigineuses de pluies et ont appelé les pouvoirs publics locaux à prendre en considération leur situation devenue au fil des années insupportable. Nous habitons de vieux bidonvilles depuis plusieurs années et personne ne s’est soucié de nous malgré le fait que le site «bidonvilisé» est situé tout près d’un oued qui peut déborder à tout moment, ce qui représente un risque potentiel pour nos familles”, a souligné un habitant. Le spectre des inondations qui plane sur ces familles, suscite toujours de l’inquiétude. En raison du cours d’eau sis près du cimetière, ces dernières craignent des remontées d’eaux, en provenance de ce cours d’eau qui peut se réveiller à chaque averse ou suite aux fortes pluies d’autant plus que la nappe d’Ain Beida est connue par la vulnérabilité du site, la perméabilité de son sol et le niveau en abondance en eaux souterraines auxquelles il faut ajouter les réservoirs hydriques existants telle la station d’épuration des eaux usées .

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

L’armée sioniste a détruit intentionnellement toutes les infrastructures de base. Plus de 20 ans pour reconstruire Ghaza

Comment reconstruire la bande de ...

Une position africaine commune pour la réforme du Conseil de sécurité. Corriger une injustice historique

L’Afrique dit son dernier mot. ...

Sacrifice de l’Aïd El Adha. Simple formalité pour les riches, Vraie saignée pour les pauvres

Il faut toucher combien pour ...

Des mesures prises pour éviter les coupures d’eau durant l’Aïd El-Adha. Le ministère promet et rassure

C’est la grande interrogation posée ...

Plus de 860.000 candidats passent le BAC à partir de ce dimanche. Des élèves prêts, des parents stressés

Comment s’annonce le Baccalauréat de ...