Accueil » ACTUALITE » «Corruption, dilapidation de deniers publics, octroi d’indus privilèges et abus de fonction». 08 ans de prison requis contre l’ex-ministre Houda Feraoun

«Corruption, dilapidation de deniers publics, octroi d’indus privilèges et abus de fonction». 08 ans de prison requis contre l’ex-ministre Houda Feraoun

Le procureur de la République près le tribunal de Sidi M’hamed a requis, ce mardi, une peine de 08 ans de prison fermes à l’encontre de l’ancienne ministre de la Poste et des Télécommunications, Imane Houda Feraoun et de l’ancien PDG d’Algérie Télécom, Tayeb Kebbal, au deuxième jour de leur procès, avec d’anciens cadres du secteur et des entreprises sous tutelle, au Pôle pénal spécialisé dans la lutte contre les crimes. Ils sont poursuivis pour «corruption, dilapidation de deniers publics, octroi d’indus privilèges et abus de fonction», dans une affaire liée à l’octroi d’un marché de réalisation d’un réseau de fibre optique. Beaucoup d’incohérences ressortent des aveux de la mise en cause dans cette affaire puisque, selon son audition par le juge sur le pourquoi d’un marché avec la formule de gré à gré, elle a rétorqué que le projet revêtait un caractère urgent. Selon elle, “la seule fois où je me suis ingérée, c’était pour demander le transfert de la technologie, la formation de la main-d’œuvre locale et la sous-traitance». Voilà en somme la quintessence des aveux de la mise en cause dans cette affaire de marché de gré à gré entre le Département de l’ex-ministre Houda Feraoun et les deux sociétés chinoises. Elle a en outre tenté d’impliquer l’ex-PDG d’Algérie Télécom dans cette transaction douteuse pour se blanchir des accusations qui pesaient sur elle. L’ex-ministre des Postes et Télécommunications a tenté, devant le tribunal de Sidi M’Hamed, de lever toute ambiguïté, en niant en bloc son implication dans cette affaire. Une transaction en 2016 avec deux sociétés chinoises. Il s’agit de la réalisation d’un million de lignes Internet haut débit. Ce marché, objet de discorde, a été signé entre Algérie Télécom et les deux sociétés chinoises Huawei et ZTE. Il a, en outre, causé un énorme préjudice au Trésor public par une perte de plus de 73 millions USD.
Ce qui a abouti à la mise sous mandat de dépôt de la première responsable du secteur et son incarcération depuis une année déjà. Les griefs retenus contre elle sont dilapidation de deniers publics (…), octroi d’indus privilèges et abus de fonction. Force est de constater que le projet, conclu entre les deux partis, a connu des tergiversations suite à l’opacité qu’entourait cette transaction émaillée par des retards et des atermoiements. Houda Feraoun est soupçonnée d’interférences dans l’octroi de ce marché. Lors de son audition, hier, après 03 reportées de ce procès, elle a avoué que le poste de ministre qu’elle occupait, en dépit de son jeune âge, entre 2016 et 2019, était un poste politique, ajoutant qu’elle n’avait pas d’expérience en matière de passation de marchés publics. Pour elle, l’opérateur national Algérie Télécom était l’unique entreprise publique dans le domaine, ce qui avait fait qu’elle soit chargée de réaliser le projet. Même si elle avait rencontré les deux responsables des deux sociétés susmentionnées, elle a répondu au juge que l’ancien PDG d’Algérie Télécom l’avait informée qu’il avait eu des concertations avec les sociétés chinoises, précisant que ZTE travaille avec l’Algérie depuis 2004, ajoutant qu’elle ne s’est pas ingérée dans l’affaire. «J’ai adressé une note au Premier ministre à titre d’information et non pour lui demander son accord (…); la seule fois où je me suis ingérée, c’était pour demander le transfert de la technologie, la formation de la main-d’œuvre locale et la sous-traitance». Le même avocat l’a contrariée par la désavouer que le Premier ministre avait demandé à la ministre d’instruire le PDG d’Algérie Télécom, à l’effet de faire valider le marché par le Conseil d’administration de l’entreprise.

À propos NADIRA FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Conférence de presse du président du CNPC. Plaidoyer pour la réussite du plan de relance économique

La CNPC se félicite de ...

Tourisme. Naissance de la fédération nationale des opérateurs

Les professionnels du tourisme se ...

Relance économique. Le Patronat plaide pour un nouveau code d’investissement

Le Patronat vient de saluer ...

Disparition de 11 harragas de Sidi Fredj. Le vendeur de la barque défectueuse interpellé

La première opération d’investigation des ...

EPE/GT Zeralda. Le scandale du Tennis Club !

Après l’affaire de la modernisation ...