Accueil » MONDE » Corée du Nord procède. Tir d’essai d’un nouveau « missile de croisière longue portée »

Corée du Nord procède. Tir d’essai d’un nouveau « missile de croisière longue portée »

Pyongyang a annoncé, lundi, avoir effectué avec succès des tirs d’essai d’un nouveau « missile de croisière longue portée » durant le week-end. S’ils sont confirmés, ils représenteraient une avancée technologique pour le régime nord-coréen. La Corée du Nord a effectué avec succès des tirs d’essai d’un nouveau « missile de croisière longue portée » durant le week-end, ses premiers tirs depuis mars, a annoncé l’agence officielle KCNA lundi 13 septembre, suscitant l’inquiétude de Washington quant aux « menaces » que cela fait peser sur ses voisins. « Cette activité souligne le développement continu par la Corée du Nord de son programme nucléaire et les menaces que cela fait peser sur ses voisins et la communauté internationale », a réagi le Pentagone dans un communiqué. Les précédents tirs nord-coréens, en mars en mer du Japon, avaient déjà été interprétés comme un signe de défi à l’égard de l’administration du président américain Joe Biden, en place depuis janvier. Les missiles, dont KCNA a publié des photos, ont parcouru une trajectoire de 1 500 kilomètres, avant d’atteindre leur cible, non spécifiée par l’agence, qui célèbre des « armes stratégiques de grande importance ». Ces missiles de croisière longue portée, s’ils sont confirmés, représenteraient une avancée technologique pour la Corée du Nord, selon les analystes. L’armée sud-coréenne, qui est habituellement la première source d’information sur les tirs nord-coréens, n’a pas confirmé ce tir dans un premier temps. « Nos militaires mènent une analyse détaillée, en coopération étroite avec le renseignement sud-coréen et américain », a prudemment réagi l’armée sud-coréenne. Tel qu’il est décrit, ce missile « représente une menace considérable », s’inquiète Park Won-gon, spécialiste de la Corée du Nord à la Ewha Womans University, interrogé par l’AFP. « Si le Nord a suffisamment miniaturisé les têtes de ses missiles nucléaires, elles peuvent aussi être chargées sur des missiles de croisière », spécule-t-il, redoutant de nouveaux tests, « fort probables ». La reprise des tirs d’essai est une réponse aux exercices conjoints des armées sud-coréenne et américaine le mois dernier, estime Park Won-gon. Cette manœuvre de Pyongyang intervient aussi quelques jours après que la Corée du Sud a annoncé un tir d’essai d’un missile mer-sol balistique stratégique (MSBS) de sa propre fabrication. Jeffrey Lewis, du Middlebury Institute for International Studies, s’inquiète lui aussi d’un nouveau type de missile capable d’atteindre des cibles en Corée du Sud et au Japon.

À propos lecarrefour dalgerie

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Sanctions contre le Mali. La Cédéao tente de se justifier

Ce jeudi 27 janvier 2022, ...

Sommet ouest-africain pour évoquer la crise au Burkina Faso

Les Etats ouest-africains se réunissent ...

Mali – Cédéao. L’Union africaine veut relancer le dialogue

Une délégation de l’Union africaine ...

Partygate. Retour sur les dates de ce scandale qui risque de faire chuter Boris Johnson

L’étau se resserre autour de ...

Ukraine. Le bras de fer entre les Etats-Unis la Russie s’intensifie

La Russie a lancé, mardi ...