Accueil » ORAN » Constructions illicites. Infractions aux règles d’urbanisme

Constructions illicites. Infractions aux règles d’urbanisme

Le phénomène des constructions illicites a pris des proportions alarmantes, ces dernières années, dans la wilaya d’Oran. S’il est vrai que les constructions poussent comme des champignons sur le territoire de la wilaya, elles sont plus visibles dans les stations balnéaires et au niveau du chef-lieu de wilaya notamment à l’ouest de la ville. La cause de cette prolifération est l’absence des autorités, ce qui a encouragé ces comportements jugés outranciers chez un certain nombre de citoyens, qui persistent dans l’atteinte au patrimoine foncier forestier. Le développement de l’habitat informel, « dans les discours officiels », c’est une préoccupation croissante pour les services de l’Etat et les collectivités, qui font face à plusieurs enjeux : sécurité des biens et des personnes, occupation de zones à risque environnementales, surpopulation, insalubrité, délinquance, etc… C’est un phénomène difficile à mesurer car il évolue rapidement et discrètement. La construction de baraques devenue aujourd’hui une véritable industrie grâce à des filières spécialisées, se faisait généralement la nuit ou pendant le week-end. Et tant que la complicité de certains élus et responsables (du mandat précédent), censés lutter contre cette situation, persiste, il était difficile pour les pouvoirs publics de mettre un terme à ce phénomène. La renaissance de ces bidonvilles attirent les gens tels les charognards autour d’une proie, une situation où les courtiers et les clients qui débarquent des différentes wilayas limitrophes, trouvent leur compte. Après avoir occupé les baraques, les hors la loi s’approvisionnent aussi clandestinement en matière d’énergie électrique à partir du réseau d’éclairage public, ce qui cause un préjudice financier énorme à la Sonelgaz. Le phénomène des constructions illicites a pris de l’ampleur pendant ces vingt dernières années où l’ancien P/APC n’a rien entamé pour mettre un terme à ce phénomène qui a terni l’image de la ville d’Oran. Par contre, il n’a pas hésité un instant à démolir tous les kiosques du centre-ville, qui faisaient, pourtant, le charme d’Oran.

À propos Y.chaibi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Transport urbain et suburbain. A quand la fin de la médiocrité

Les transports urbains Oranais n’ont ...

Délinquance. Vols et agressions prennent de l’ampleur

Alors que la délinquance du ...

Établissements classés et commerces informels… Une économie populaire dénigrée

Le mécanicien, le tôlier… de ...

Prostitution. Le phénomène prend de l’ampleur

«La prostitution est présente dans ...

Direction de la Culture et des Arts. Un programme d’animation culturel riche et varié

La Direction de la Culture ...