Accueil » ORAN » Construction. Les tours poussent comme des champignons

Construction. Les tours poussent comme des champignons

Le président de la République, Mr Abdelmadjid Tebboune, lors d’un Conseil des ministres, a ordonné la mise en place d’une police de l’urbanisme car c’est un impératif face au désordre que connaît le domaine de l’urbanisme et en l’absence de surveillance et de suivi. La mission de cette police aura comme tâche dans le cadre de la loi, le contrôle rigoureux des documents, des pièces et de leur conformité, aussi bien pour les nouvelles constructions dans les quartiers des communes que pour les extensions urbaines  »’ Le projet d’une police de l’urbanisme ne date pas d’aujourd’hui. Il a été évoqué par les pouvoirs publics sans jamais voir le jour. Jusqu’ici, c’est la police de l’environnement et de l’urbanisme qui était chargée de cette mission. Mais son action tout comme ses moyens étaient limités, cette dernière avait plusieurs missions à la fois, combattre toutes les atteintes à l’environnement, à l’hygiène et la salubrité publique, constructions illicites… ». En autorisant les réalisations des tours n’importe où. Les urbanistes locaux ou ce qui en tient lieu, n’ont pas compris que ce qui fait un quartier c’est l’homogénéité des constructions. Ainsi un quartier d’affaires est rarement habitable et un quartier résidentiel n’a pas de vocation commerciale. Cette vision urbaine des véritables métropoles où l’organisation des quartiers par spécificité facilite la gestion et notamment l’entretien. Le programme de la promotion immobilière aura été le coup de grâce parce qu’aucune disposition n’avait été prise pour sauvegarder le caractère architectural homogène des quartiers. Oran est devenu un grand chantier des tours, les assiettes de terrains récupérés attribués aux promoteurs immobiliers se sont transformées en un temps record en tours gigantesques, vu la facilité accordée dans la délivrance de permis de construire et surtout l’absence de tout contrôle et suivi pendant la réalisation de ces tours par les services concernés. Sur quelle base sont délivrés ces permis de construire ? Des questions que des citoyens très contrariés par cette poussée des tours comme des champignons en particulier au niveau de certains quartiers. Un désordre qui donne la désagréable impression d’une ville livrée à l’anarchie et aux prédateurs sans scrupules. Le wali d’Oran a, à maintes reprises, dénoncé les graves pratiques dans l’immobilier et ceux qui font du business dans la wilaya d’Oran.

À propos Y.chaibi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Journée commémorative. 232 ème anniversaire de la libération de la ville d’Oran de la colonisation espagnole

La libération d’Oran en 1792 ...

A quand un transport digne d’Oran

Le transport public n’est pas ...

Journée nationale du chahid. Les sœurs Benslimane ressuscitées

Proclamée officiellement le 18 février ...

Hassi Bounif. Triste constat

Hassi Bounif s’est malheureusement métamorphosé ...

Gardiens de voiture. «Il est grand temps de mettre fin à l’anarchie»

Il semble que le phénomène ...