Accueil » CHRONIQUE » Consommation responsable, dites-vous !

Consommation responsable, dites-vous !

Le président de l’Association de Protection et Orientation du Consommateur et son Environnement, Mustapha Zebdi, propose une nouvelle méthode de protestation contre la hausse des prix qui touche les produits de large consommation. Zebdi souligne que son organisation encourageait les campagnes de boycott des produits dont les prix ont excessivement augmenté, à l’instar du poulet et de la viande blanche. Il œuvre à ancrer une culture de « consommation responsable » afin d’influencer les prix d’une manière qui arrange le consommateur algérien. Il a confirmé que certains grossistes profitent de la conjoncture économique actuelle, marquée par la baisse de la valeur du dinar pour doubler leurs bénéfices. Zebdi ose pointer du doigt les spéculateurs en soulignant qu’il s’attend à une hausse des prix pour les biens et produits de grande consommation avant et durant le mois sacré du Ramadan, en raison de la spéculation, du monopole et de la cupidité des marchands et grossistes. Face à la spéculation et le laxisme des autorités, le boycott reste l’unique moyen de faire changer les choses en obligeant l’Etat à prendre ses responsabilités pour faire face à la spéculation et au marché informel. Les déclarations de certains ministres ne sont qu’un coup d’épée dans l’eau, car refusant de reconnaître que cette hausse des prix est essentiellement un acte de spéculation et non pas uniquement un effet de la dégringolade du Dinar. Et dans les deux cas de figures, le gouvernement devrait aussi faire face à la chute du Dinar. Un ministre ne fait pas que des déclarations, il présente un plan de sauvetage et d’urgence ou carrément un projet. Si un ministre se sent « impuissant » face à la mafia de la spéculation, il peut appeler le peuple à boycotter des produits pendant un certain temps pour permettre à l’Etat d’agir. Or, chez nous, les hautes autorités rassurent que la situation est sous contrôle et que tout va revenir comme auparavant. La situation est insoutenable pour le citoyen qui n’arrive plus où donner de la tête avec cette hausse des prix.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le Covid fait encore peur!

La France est actuellement confrontée ...

Le «forcing» de l’OPEP+

Les prix du pétrole ont ...

L’UE se retourne vers Alger!

Après l’arrêt des livraisons de ...

Ça gaze à l’UE !

Le plafonnement du prix du ...

La gériatrie, l’autre requête…

Le président du Conseil national ...