Accueil » ORAN » Consommation de glaces. La fabrication artisanale est-elle contrôlée?

Consommation de glaces. La fabrication artisanale est-elle contrôlée?

L’été est l’occasion propice pour se relâcher, notamment quand il s’agit de consommer de la nourriture et plus précisément les glaces. En effet, les vacanciers et les touristes ne ratent pas l’occasion pour se rafraîchir par une glace que ce soit industrielle ou artisanale. Or, le risque est bel et bien présent avec des crèmeries qui ont ouvert que récemment depuis l’avènement de la saison estivale, d’autant plus que les citoyens se demandent si ces crèmeries sont contrôlées. Suivant les médecins, les pathologies virales interviennent plutôt à la mi-saison. Les virus, d’accord, mais les bactéries sont le principal problème et la rupture de la chaîne du froid représente un danger réel pour les consommateurs, précisent les spécialistes de la médecine. Des glaces mal transportées, mal conservées, préparées sur place au dernier moment et dans des conditions d’hygiène intolérables, des facteurs qui mènent directement vers les intoxications alimentaires. En première ligne, les glaces, égrènent les spécialistes qui rappellent qu’elle est essentiellement fabriquée par du lait et pas n’importe, le lait en sachet. Ce dernier à son tour n’est pas épargné par le danger que représente un non-respect de la chaîne de refroidissement. Suivant les cas, quand le mal vient du client qui accepte tout sans demander si les glaces fabriquées répondent aux normes d’hygiène. Pour éviter le feu d’artifice intestinal, la seule prévention qui vaille, c’est la prudence. «Ne pas acheter quand on n’est pas sûr de la chaîne du froid», conseillent les médecins. Il faut dire que les sorbets, essentiellement constitués de sucre, de fruits et d’eau, sont peu propices au développement bactérien. Les crèmes glacées par contre, fabriquées, entre autres, à partir de lait ou de crème et parfois d’œufs, sont des cibles privilégiées. Sachant que le froid ne détruit pas les bactéries, il est impératif de respecter toutes les bonnes pratiques d’hygiène, lors de la fabrication puis tout au long du parcours, jusqu’à la dégustation. Enfin, il est utile de rappeler que la période enregistre un nombre important de personnes ayant subi les affres des intoxications alimentaires, dus à la consommation de glaces.

À propos Islam Rayan

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Après l’éradication du marché informe. A quand l’installation d’un marché couvert ?

Le malheur des uns fait ...

Trouble de la vue en milieu scolaire. Les spécialistes tirent la sonnette d’alarme

La santé des enfants est ...

Du matériel neuf et moderne pour le port d’Oran. Objectif: atteindre les standards internationaux

Immense port de commerce, Oran ...

35 nouveaux bus pour désenclaver les nouveaux pôles urbains. L’ETO renforce sa présence

Afin de pallier au manqué ...

285 projets validés, 1.000 hectares à la disposition des investisseurs. L’heure à l’investissement

Hormis son potentiel naturel qui ...