Accueil » ACTUALITE » Conseil d’affaires algéro-français ce lundi à Paris. Quelle feuille de route pour 2024 ?

Conseil d’affaires algéro-français ce lundi à Paris. Quelle feuille de route pour 2024 ?

Le prochain Conseil d’affaires algéro-francais à Paris sera-t-il celui de la relance de la coopération économique et pourquoi pas un prélude à un dégel des relations politiques entre l’Algérie et la France ? Tout porte à le croire, en effet, selon les médias étrangers et de l’Hexagone. Il y a plusieurs signes qui le démontrent. Il s’agit d’un Conseil d’affaires bilatéral censé permettre aux deux pays de tracer la feuille de route à adopter pour 2024 mais aussi pour élaborer les volets de discussions, les rendez-vous et les dossiers sensibles entre les deux pays, selon une vision communes qui prend en considération les intérêts communs. Entre Alger et Paris, le ciel se dégage progressivement à la faveur des pourparlers et des consultations en cours des hauts responsables en charge de la gestion des dossiers en commun. Certains diront même que la tenue de Conseil d’affaires algéro-francais en ce timing précis de l’année 2024 serait une opportunité inouïe pour relancer et préparer la prochaine visite du président de la République, Abdelmadjid Tebboune en France. Une visite, rappelons-le, qui était auparavant entachée et compromise par une «impasse» crée par Paris autour de pas moins de cinq dossiers stratégiques sur lesquels l’Algérie n’entend pas faire de marche arrière dont celui de la mémoire, de la circulation des personnes de part et d’autres sans oublier bien sur celui du Sahara occidental. Le président Tebboune avait déclaré que sa visite en France ne sera pas une simple escapade touristique. Le Chef d’Etat est convaincu que cette visite dépend du programme de l’Elysée. Selon les spécialistes cette visite ne devrait pas être «ordinaire» comme le souhaite l’Elysée en ce sens qu’elle permettra de sceller définitivement les visions communes, mettre un terme aux divergences et éventuellement maintenir les postions de l’Algérie vis-à-vis des dossiers jugés «chocs». Comment donc sera cette feuille de route ? A priori, le climat des affaires semble être eu beau fixe et se relance entre Alger et Paris à la faveur du Conseil d’Affaires Algéro-Français, regroupant le Conseil du Renouveau Économique Algérien (CREAa) et le Mouvement des Entreprises de France (MEDEF), lequel prévoit une réunion de travail à Paris ce lundi 5 février. Les présidents des deux plus grandes organisations patronales des deux pays, Karim Moula et Patrick Martin, seront présents pour discuter de la feuille de route 2024 du Conseil. La feuille de route aborde divers points, dont les rendez-vous prévus pour l’année en cours. Parmi eux, la possible visite d’Abdelmadjid Tebboune en France, dont la date demeure à confirmer. Le président de la République a souligné l’importance de résultats concrets pour renforcer les liens entre l’Algérie et la France lors de cette visite. Il a précisé que cette visite officielle dépendait du programme de l’Élysée et n’était pas une simple escapade touristique. Le ministre des affaires étrangères, Ahmed Attaf, a révélé dans une interview en décembre les dossiers sensibles qui nécessitent des discussions approfondies avant la visite présidentielle. Ces dossiers incluent la mémoire, la mobilité, la coopération économique, les essais nucléaires français dans le Sahara algérien, ainsi que la restitution de l’épée et du burnous de l’Emir Abdelkader. Bien que des accords n’aient pas encore été conclus sur ces points, Attaf reste optimiste quant à des avancées futures, soulignant la volonté des deux parties de poursuivre les négociations. La réunion prévue entre le Crea et le Medef se concentre exclusivement sur les aspects économiques. Les discussions tourneront autour des ambitions du Conseil des Affaires Algéro-Français pour renforcer la relation entre les secteurs privés algérien et français. Les objectifs incluent l’amélioration du climat des affaires, le développement des co-investissements/investissements croisés, le transfert de compétences et le développement du capital humain. La réunion abordera également la tenue de la 15e édition des rencontres Algérie, prévue du 5 au 7 mars, sous l’égide de Business France. Cet événement est crucial pour renforcer les liens économiques et explorer de nouvelles opportunités entre les deux nations.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Les États-Unis envoient des renforts au Moyen-Orient face aux menaces de l’Iran. Crainte d’une grave escalade

L’Iran menace de «punir» Israël ...

Aid Al fitr. L’activité boulangère réduite n’a pas été du goût des citoyens

L’activité commerciale particulièrement boulangère n’était ...

Prise en charge de la communauté nationale à l’étranger. Le MAE prend des mesures d’urgence

La communauté nationale, établie à ...

Plans émiratis pour déstabiliser le Sahel et l’Algérie. Ces pays à la botte d’Israël…

A la guerre comme à ...

2ème session d’APW en avril. L’agriculture, un dossier qui promet…

La deuxième session ordinaire de ...