Accueil » CHRONIQUE » Confinement: Acte II

Confinement: Acte II

Pour la plupart d’entre nous, le confinement est un terme pour dire, autrement, prison…C’est dans le sens où cela irait dire mener une vie limitée par un tas d’interdictions et bien sûr, de restrictions démoralisantes. Mais, les pouvoirs publics responsables constitutionnellement de la vie des citoyens, n’ont pas à leurs dispositions d’autres moyens pour lutter contre la pandémie, qui semble faire un retour tapageur, que de décréter un confinement obligatoire applicable pour tout le monde… c’est sûr que ça va déplaire à pas mal de nos concitoyens, sans le moindre doute! Mais excepté ces doses de vaccins, dont l’efficacité reste à confirmer, il n’y a pas d’autres alternatifs devant les autorités sanitaires, que ce soit, ici en Algérie ou ailleurs. Même ces pays que d’habitude on qualifiait de civilisés, de développés et de prospères ne sont pas sortis du goulot d’étranglement… Cette fois, toutes les nations de la terre sont tenues au respect et à pied d’égalité devant Mister Covid 19..Personne n’a pu se sauver devant les conséquences graves de cette pandémie… Elle a touché aux vies humaines – le nombre de morts de par le monde à franchi le cap des 04 millions-, aux libertés des gens, à l’économie très liée à leur survie ..Les scientifiques spécialisés les plus sincères ont avancé des pronostics, très peu ou pas du tout optimistes, quant au devenir de cette pandémie. Selon eux, toujours, rien encore ne laisserait penser que cette endémie serait susceptible de disparaître dans au moins une année…ou deux ou même trois.. Et comme conséquences logiques, nous allons d’ici là, continuer à jouer à cache-cache avec Covid19…tant que celui-ci continue à jouer avec nous, le jeu «des montagnes russes» …Il fait semblant de disparaître, nous poussant ainsi, à reprendre naïvement, une vie normale, avant de contre-attaquer subitement… il y a trois ans de ça, personne ne s’attendait à cette tragédie humaine qui vient subitement de chambouler la vie de l’espèce humaine sur terre. Les catastrophes naturelles, les accidents les plus meurtriers, les guerres, le terrorisme, tous réunis, n’ont pas réussi à paralyser l’activité humaine, comme la pandémie a, froidement et sans fracas, réussi à le faire. C’est évidement la première fois que l’humanité se trouve désarmée face à une pandémie d’un autre genre, voire d’une autre espèce. Cependant, tout le capital expérience de l’Homme sur la terre en matière de lutte contre les pandémies les plus cruelles, qui récidivaient à travers les siècles, également tout le développement scientifique et technologique atteint jusque là par l’Homme n’ont pas, en effet, servi à grand-chose…

À propos Abdelkader Benabdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

De la patate à l’huile de table La tragédie continue

Il y quelques jours, nous ...

Cartable lourd et tête vide

Le cartable de l’élève est ...

Des pétards en milliards

Ce sont des milliards qui ...

L’impossible discipline contre la Covid

Depuis son entrée solennelle dans ...

Ce qui s’est passé à Paris Ce 17 octobre 61

Il y a 60 ans ...