Accueil » CHRONIQUE » Compétitions africaines: Des leçons à apprendre

Compétitions africaines: Des leçons à apprendre

Quand une compétition africaine est organisée en Afrique et en l’absence d’une «prise en charge» directe des instances sportives internationales (FIFA) , il faudra s’attendre aux pires des extravagances ..Les compétitions sportives dans ces contrées sont intimement liées à la politique, au fanatisme raciale, le plus abject et à l’argent – sale évidemment- donc, ces événements où le sport deviend un moyen voire un prétexte pour les échanges culturels, pour se connaitre les uns les autres, pour tisser des liens d‘amitié et pour affermir les liens de solidarité africaine face aux prédateurs de l’ordre mondial…, tout ça devrait être fait en tant qu’enfants de ce même continent qui est l’Afrique.. de toute façon, même si le pays organisateur ou un autre pays «noir» gagne le trophée, la mauvaise organisation dont le niveau était, devant Dieu et les hommes, d’une insuffisance flagrante, frôlant la honte, en passant par l’histoire des stades aux terrains labourés…restera gravée et inoubliable dans les annales des événements sportifs internationaux .. Nombreux observateurs ont sévèrement critiqué les installations et notamment les pelouses. Encore une fois, les africains, notamment, noirs ont fait preuve d’une incapacité incontestable d’organiser une compétition sportive à la hauteur des attentes des peuples africains, méritant éloges et reconnaissance.. Une animosité était repérable de loin à l’égard des pays africains – dits blancs ou arabes ou de langue arabe, dès le premier match rocambolesque entre la Tunisie et le Mali …faudrait-il se plier aux jeux complotistes des africains ou bien faudrait-il rouspéter …Que va faire la FIFA, en tant que première responsable de la bonne conduite des événements sportifs de football de par le monde, à l’égard du scandale camerounais… ? Au niveau des réseaux sociaux, beaucoup d’algériens, de tunisiens et d’égyptiens souhaitent rompre définitivement avec ce genre de rencontres organisées par des pays et des peuples motivés par des considérations racistes et des fanatismes forcenés… alors que ces rencontres étaient conçues pour booster l’esprit sportif chez les citoyens du monde, afin de propager la culture de la paix et de l’amitié entre les peuples , sans prendre en considération les arrières pensées négatives réfutées par la modernité, les religions et les textes juridiques relatifs aux droits de l’Homme… en tant qu’algérien je ne serais pas dérangé si un pays africain, qu’il soit le Cameroun , la côte d’Ivoire ou tout autre pays gagne la coupe d’Afrique, pourvue que cela soit mérité dans un climat de compétition purement sportif.

À propos Abdelkader Benabdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Ghaza: Une trêve qui n’a servi à rien

«C’est une guerre sans trêve ...

Quelle presse, pour quels lecteurs ?

Il n’y a pas à ...

Abdelkader, le père de la Nation

«Le savant est l’homme pour ...

Algérie: Maintenir la dimension sociale

Le social reste toujours pour ...

Ghaza L’ampleur des dégâts

Tous les crimes de l’histoire ...