Accueil » Point de Vue » Commerce ou arnaque ?

Commerce ou arnaque ?

Le comportement de nos commerçants contraire aux lois et aux règlements n’a pas besoin d’être démontré ou prouvé. Ils inspirent leur force et leurs faits accomplis d’une flagrante mollesse des services de l’Etat. Y auraient-ils des commerçants qui font de l’arnaque ? Pour être plus juste et plus clair dans mes propos, je devrais préciser qu’il y a des commerçants qui font de l’arnaque, sans prétendre -et Dieu soit loué- que tous les commerçants sont des «arnaqueurs». En Algérie, les domaines du commerce avec sa bifurcation intérieure et extérieure, ajoutant à cela le mielleux secteur des BTP sont les domaines où la magouille est institutionnalisée avec tout ce que ce terme pourrait inspirer de sens : corruption, tractations malhonnêtes, trafics, faux et usage de faux, falsification de documents, fraude, notamment la fraude et l’évasion fiscales, etc.…sont les agissements les plus pratiqués qui sont souvent signalés chez les agents contrôleurs de la DCP … Pourtant, les textes juridiques prenant en charge ces activités sont clairs et précis. Cependant, la cupidité, l’option pour le gain facile et vouloir à tout prix l’enrichissement rapide, sont les mobiles qui poussent certains esprits malhonnêtes à recourir au principe de la fin qui justifie les moyens. Tout ça, ajouté à un relatif manque de rigueur de la part des services de l’Etat. Loin de là, je ne suis pas en train de viser de façon globale les services de l’Etat, comme étant des institutions en charge de réguler l’activité commerciale du pays selon les lois en vigueur de la république. Cependant, je vise des individus, c’est-à-dire, des cas isolés, ayant trahi le serment de fidélité et de confiance à l’égard des institutions employeuses. D’ailleurs, comme l’on peut en rencontrer des cas similaires dans d’autres secteurs publics. La corruption n’a jamais été un apanage du seul secteur du commerce. Seulement, faute d’une main de fer, dans la répression de la fraude, le secteur du commerce (intérieur et extérieur) est resté vulnérable à une panoplie d’agissements malhonnêtes, cités plus haut. Des experts avaient estimé à des milliards de milliards les pertes énormes subies par le Trésor de l’Etat, causées par des agissements contraires aux lois et aux règlements, particulièrement dans le domaine du fisc. Au sujet de l’évasion fiscale, par exemple, le Trésor public enregistre une perte annuelle de 467 millions de dollars. Tel que nous l’avons dit et redis à satiété dans d’autres chroniques, le phénomène du commerçant arnaqueur, du maquignon ou du mercantile est une conséquence logique d’une situation d’un Etat qui ne sait pas se défendre contre les forces nuisibles…Alors, que nous sommes à quelques semaines du mois sacré du Ramadhan…

À propos Abdelkader Benabdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le top de la formation dans l’Institution militaire

Depuis l’adoption de l’option visant ...

Le 16 avril: Jour de la science… tout un symbole

Les Algériens avaient choisi le ...

Le Proche-Orient sur une poudrière

Dès le 07 octobre dernier, ...

Israël est désormais vulnérable!

A vrai dire, la vulnérabilité ...

Et, si l’Iran attaque Israël?

C’est possible… Mais une telle ...