Accueil » ORAN » Commerce informel. Quand l’éradication devient mission difficile

Commerce informel. Quand l’éradication devient mission difficile

Chaque année, à travers le pays, des milliers de personnes souffrent de toxi-infections alimentaires, de toutes sortes, dues au manque d’hygiène. Le phénomène se vit quotidiennement dans tous les marchés de la wilaya d’Oran où des vivres sont vendus à ciel ouvert, sans aucun respect des normes d’hygiène les plus élémentaires. Dans les rues, les quartiers, aux abords et à l’intérieur des marchés, des hôpitaux, des stations de bus, des vendeurs se sont installés pour proposer aux passants et usagers des transports, toutes sortes de produits alimentaires. Le commerce informel à Oran ne connaît plus de limite. L’appât du gain facile fait que chaque jour que Dieu fait, des centaines de nouveaux commerçants viennent grossir les rangs et aggraver une situation déjà explosive. Tout se vend et s’achète sur ces étals de fortune. Bien plus grave, certains revendeurs proposent des produits à quelques jours de leur péremption ou un produit dans la date de péremption est douteuse. De denrées alimentaires telles les fromages, le lait, les boissons gazeuses, les gâteaux et le pain sont exposés en plein air par certains commerçants, peu soucieux de la santé de leur clientèle, une situation perçue comme ordinaire. L’inconscience des clients. La prolifération de ce commerce anarchique et dangereux pour la santé du citoyen a atteint des proportions dépassant tout entendement. Certes, les autorités locales, de temps à autre, procèdent à des opérations visant à l’éradication de ce fléau, mais hélas toutes ces actions ont été vouées à l’échec. Ce qui se passe dans les marchés de la Ville Nouvelle, El Hamri, Petit Lac, Ain Beida, Hassi Bounif et un peu partout, est vraiment grave et ne devrait en aucun cas être toléré; la santé et même la vie des citoyens sont ainsi soumises à l’inconscience et à la vénalité. Respecter les règles d’hygiène alimentaire est indispensable. Elles évitent les éventuelles intoxications et permettent de manger sainement.

À propos Y.chaibi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Prevention. C’est aussi le rôle des acteurs sociaux

Vols, agressions, drogue, prostitution, émigration ...

Eclairage public. Infractions à la pelle aux règles de sécurité

On sait tous que l’électricité ...

Centre hospitalier universitaire d’Oran (CHU). Casse-tête chinois pour le stationnement

Aller à l’hôpital n’est généralement ...

Cimetières. Ampleur des profanations et rites de sorcellerie

La plupart des cimetières de ...

Etablissement hospitalier universitaire d’Oran (EHU). Une passerelle ou des ralentisseurs pour éviter le pire

La sécurité routière est le ...