Accueil » ORAN » Commerce informel. La sûreté de wilaya d’Oran traque l’informel

Commerce informel. La sûreté de wilaya d’Oran traque l’informel

Après plusieurs mois d’accalmie et de tolérance, la sûreté de wilaya d’Oran semble décidée à pourchasser le commerce informel qui s’est imposé dans plusieurs coins de la ville d’Oran. En effet, ce sont principalement les marchands de fruits et légumes, d’habits et d’autres objets qui étalent leurs marchandises sur les trotoires et même au niveau de certains carrefours qui sont ciblés par les services de police qui leur ordonnent d’évacuer les lieux. A titre illustratif, des marchands ambulants qui exerçaient depuis longtemps aux abords de la cité Dar El Hayat ont été traqué par la police déterminée à éradiquer ce phénomène qui a pris de l’ampleur, outre la perturbation de la circulation piétonnière et automobile ce commerce sauvage engendre un manque à gagner à l’état au plan de la fiscalité, si l’on se réfère au chiffres officiels. Mais en l’absence de chiffres fiables, la perte peut être plus alarmante et plus grave. Selon des citoyens qui se sont rapprochés de nous, d’autres sites abritant de nombreux commerçants ambulants ne sont pas encore concernés par cette mesure de salubrité publique. «L’initiative de la sûreté de wilaya d’Oran et les efforts visant à préserver la sécurité et l’ordre publics, ainsi que la lutte contre le commerce informel et les marchands à la sauvette sur la voie publique sont à saluer. Mais la lutte de l’informel n’est du ressort seulement que de la sûreté de wilaya. Pourtant, tout un ensemble: l’APC, la direction du commerce, DCP… sont tout aussi concernées. Cette campagne menée par les services de police pour débarrasser la rue de ces marchands hors la loi a été accueillie avec soulagement par les citoyens Oranais qui espèrent que la situation change le plus tôt possible.

À propos Y.chaibi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Journée commémorative. 232 ème anniversaire de la libération de la ville d’Oran de la colonisation espagnole

La libération d’Oran en 1792 ...

A quand un transport digne d’Oran

Le transport public n’est pas ...

Journée nationale du chahid. Les sœurs Benslimane ressuscitées

Proclamée officiellement le 18 février ...

Hassi Bounif. Triste constat

Hassi Bounif s’est malheureusement métamorphosé ...

Gardiens de voiture. «Il est grand temps de mettre fin à l’anarchie»

Il semble que le phénomène ...