Accueil » RÉGIONS » Commerce à Saïda. Ces trottoirs qui rétrécissent !

Commerce à Saïda. Ces trottoirs qui rétrécissent !

Saïda est pratiquement une ville où tout est permis, pardon, où règne une anarchie totale. Ce désordre ambiant est dû pour l’essentiel aux comportements de presque la majorité des commerçants qui ne cessent nullement de squatter le moindre espace de la voie publique pour étaler leurs marchandises sur les trottoirs. Pour planter le décor en l’absence d’un lifting proposé à la ville, la plupart des cafés et des commerçants ont fait des avancées illégales en utilisant l’espace réservé aux piétons ou terrasses pour y installer leurs tables et chaises. Quant aux vendeurs informels, ces derniers ont élu domicile aux quatre coins de la ville pour s’adonner à leur négoce informel en toute impunité. Autant dire que l’anarchie et le désordre, alternant le cadre de vie des habitants, gagnent du terrain. A ce titre, l’Administration locale peine à mettre un terme à l’activité informelle, source importante d’emploi. Les vrais commerçants se sentent lésés et affirment que la présence de ces vendeurs à la sauvette devant leurs magasins leur cause un sérieux préjudice financier. Il est vrai que pour nos responsables, le commerce informel signifie une création d’emplois qui sont comptabilisés dans leurs « bilans satisfaisant de baisse du chômage » mais une telle attitude n’est qu’une fuite en avant, selon quelques citoyens interrogés. A Saïda, comme partout ailleurs dans le pays, l’informel à la peau dure ! En un mot, la guerre pour éradiquer ce problème irréductible n’est pas encore gagnée car le commerce illégal s’identifie au jeu « du chat et de la souris ». Que faire?

À propos O.ogban

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Solidarité «Spécial Ramadhan» à Saïda. 340 millions de DA pour 34 271 familles nécessiteuses

Dans quelques jours, le mois ...

Rentrée professionnelle à Saïda. Coup d’envoi à l’institut de Haï Badr

C’est parti pour la session ...

03 dealers dont une femme arrêtés à Saïda. 2965 psychotropes et 950 gr de kif saisis

Agissant sur renseignements, les éléments ...

Les jeunes entre drogue, alcool et violence. Saïda n’est plus la Radieuse d’antan

On est loin de la ...

Préparatifs de Ramadhan à Saïda. La direction du Commerce à l’épreuve

Les instances concernées œuvrent à ...