Accueil » MONDE » Colonialisme. L’Allemagne reconnaît avoir commis «un génocide» en Namibie
Human skulls from the Herero and ethnic Nama people are displayed during a ceremony in the auditorium of Berlin's Charite hospital September 30, 2011. The hospital is returning 20 human skulls to Namibia, which were taken from victims of the Herero and Nama tribes, who died at the hands of German colonial forces during the resistance war in Namibia between 1904 and 190. The Namibian skulls were were sent to Berlin, a hub at the outset of the 20th century for anthropological research, for racial analysis, according to Charitie's research. Many skulls are still stored at the Medical History Museum at the teaching hospital in Berlin. REUTERS/Tobias Schwarz (POLITICS RELIGION) - RTR2S1M5

Colonialisme. L’Allemagne reconnaît avoir commis «un génocide» en Namibie

Berlin va verser au pays plus d’un milliard d’euros d’aides au développement. Au moins 60 000 Herero et environ 10 000 Nama perdirent la vie entre 1904 et 1908 pendant la colonisation du territoire. L’Allemagne a pour la première fois reconnu, vendredi 28 mai, avoir commis «un génocide» contre les populations des Herero et des Nama en Namibie pendant l’ère coloniale. «Nous qualifierons maintenant officiellement ces événements pour ce qu’ils sont du point de vue d’aujourd’hui: un génocide», a déclaré le ministre des affaires étrangères allemand, Heiko Maas, dans un communiqué. Il salue dans cette déclaration la conclusion d’un «accord» avec la Namibie après plus de cinq ans d’âpres négociations sur les événements survenus dans ce territoire africain colonisé par l’Allemagne entre 1884 et 1915. Les colons allemands avaient tué des dizaines de milliers d’Herero et de Nama dans des massacres commis entre 1904 et 1908, considérés par de nombreux historiens comme le premier génocide du XXe siècle. «A la lumière de la responsabilité historique et morale de l’Allemagne, nous allons demander pardon à la Namibie et aux descendants des victimes» pour les «atrocités» commises, a poursuivi le ministre. Dans un «geste de reconnaissance des immenses souffrances infligées aux victimes», le pays européen va soutenir la «reconstruction et le développement» en Namibie par un programme financier de 1,1 milliard d’euros, a-t-il ajouté. «L’acceptation de la part de l’Allemagne qu’un génocide a été commis est un premier pas dans la bonne direction», a réagi Alfredo Hengari, le porte-parole du président namibien, Hage Geingob. Le chef de la diplomatie allemande précise qu’il ne s’agit pas de dédommagements sur une base juridique, et que cette reconnaissance n’ouvre la voie à aucune «demande légale d’indemnisation». Cette somme sera versée sur une période de trente ans, selon des sources proches des négociations, et doit profiter en priorité aux descendants de ces deux populations. Les crimes commis pendant la colonisation empoisonnent depuis de nombreuses années les relations entre les deux pays. «On ne peut pas tirer un trait sur le passé. La reconnaissance de la faute et la demande de pardon sont toutefois un pas important pour surmonter le passé et construire ensemble l’avenir», a estimé le chef de la diplomatie allemande. Dans une volonté de réconciliation, l’Allemagne avait remis en 2019 à la Namibie des ossements de membres des tribus Herero et Nama exterminés, et la secrétaire d’Etat aux affaires étrangères, Michelle Müntefering, avait alors demandé «pardon du fond du cœur». Un geste jugé nettement insuffisant par leurs descendants et les autorités namibiennes, qui exigeaient des excuses officielles et des réparations. L’Allemagne s’y était à plusieurs reprises opposée, invoquant les millions d’euros d’aide au développement versés à la Namibie depuis son indépendance, en 1990.

À propos Carrefour

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Covid-19 en Chine. Protestations contre la politique «zéro cas»

La colère monte en Chine, ...

Migrations. Les 27 décident d’un plan d’urgence

Ne «pas reproduire »la crise franco-italienne ...

Royaume-Uni. La grève des infirmières symptomatique d’un système de santé à genoux

Des délais d’attente de traitements ...

COVID-19 en Chine. Confinement autour d’iPhone city

Le confinement survient après de ...

Un colonel des Gardiens de la révolution iraniens assassiné à Damas. Téhéran accuse Israël

Un colonel des Gardiens de ...