Accueil » ORAN » Code de la route. Absence de signalisation

Code de la route. Absence de signalisation

Le marquage au sol ou la signalisation horizontale permet de mettre en place une signalisation normalisée dans un espace donné, qu’il s’agisse d’espace public ou espace privé, l’importance de la signalisation dans la prévention des accidents de la route n’est pourtant plus à démontrer. A Oran certains carrefours, boulevards et ruelles délestés de leurs plaques de signalisation, deviennent dangereux pour les piétons et les automobilistes qui ne connaissent pas la ville. L’absence de signalisation routière pose un sérieux problème au niveau des routes de la ville d’Oran. Les chauffards en profitent bien, ainsi dépassement interdit, excès de vitesse, entre autres manœuvres dangereuses, stationnement en 2e et 3e position, font partie du quotidien sur nos routes. Logiquement si on applique le code de la route, l’automobiliste n’est pas pour autant considéré en position d’infraction dans la mesure qu’il n’existe pas des signaux dissuasifs, le contrevenant peut en tout cas toujours se prétexter du défaut de signalisation et il n’a pas tout à fait tort. A certains endroits pour ne pas dire la totalité devient de moins en moins visible et notamment sur certaines artères principales. A d’autres endroits, le marquage au sol a complètement disparu. Les piétons sont de plus en plus inquiets et ne peuvent pas toujours traverser la chaussée à l’exemple du rond-point Dar El Beida pour accéder à la station du tramway, les voyageurs sont dans l’obligation de traverser la chaussée qui, faute de signalisation au sol, a été le théâtre de plusieurs accidents. Il faut savoir que le marquage au sol fait partie de la sécurité routière, c’est ce qui permet à la chaussée de parler. On distingue la signalisation verticale (panneaux …) de la signalisation horizontale ( ou marquage au sol ). Cela positionne les usagers de la route par rapport aux bandes situées sur la chaussée, elle permet de guider l’utilisateur qu’il soit à pieds, en moto, à vélo ou en voiture.

À propos Y.chaibi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Environnement. A quand la fin des sachets en plastique?

Toutes les engagements et promesses ...

Environnement. La prolifération des insectes inquiète les Oranais

L’environnement et la santé dans ...

Quartier de Boulanger. «Plusieurs cas d’intoxication»

Plus d’une dizaine de personnes ...

Habitat. Des immeubles menaçant ruine squattés

Certains bénéficiaires de logement sociaux ...

Circulation routière. Un calvaire quotidien

En dépit des mégaprojets réalisés ...