Accueil » RÉGIONS » Chronique ramadhanesque de Saïda. Le retour des longues «sahrate»

Chronique ramadhanesque de Saïda. Le retour des longues «sahrate»

Triste et morose, tel est le Ramadhan 2022. L’angoisse et la consternation de citoyens de plus en plus nombreux, fuyant la flambée des prix, devenue us et coutumes en ce mois sacré de mois de Ramadhan, synonyme de mois de Pardon, de l’Absence et de la Piété mais qui est aussi de belles et longues sahrate et ce, après deux Ramadhans passés dans le confinement. Tout le monde se souvient des deux derniers Ramadhans qui étaient apocalyptiques, période de ce virus où tout le monde était confiné de 15 heures jusqu’au lendemain à 07 heures. C’était la vente du café sous le manteau et les sorties clandestines après le F’Tour pour prendre un bol d’air. Durant cette période, on vivait avec l’angoisse de la mort… Aujourd’hui, grâce à Dieu, le couvre-feu sanitaire n’est plus là pour rappeler l’existence du Coronavirus et les longues « sahrate » s’annoncent animées comme au bon vieux temps. Les mélomanes et les amateurs de soirées se sentent rassurés. Ce seront les belles soirées d’avant Covid-19 mais les Saidis pourront plus ou moins circuler… respirer… vivre tout simplement!

À propos O.ogban

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Rentrée professionnelle à Saïda. Coup d’envoi à l’institut de Haï Badr

C’est parti pour la session ...

03 dealers dont une femme arrêtés à Saïda. 2965 psychotropes et 950 gr de kif saisis

Agissant sur renseignements, les éléments ...

Les jeunes entre drogue, alcool et violence. Saïda n’est plus la Radieuse d’antan

On est loin de la ...

Préparatifs de Ramadhan à Saïda. La direction du Commerce à l’épreuve

Les instances concernées œuvrent à ...

Saïda. Saisie de 465 comprimés psychotropes et 17 millions de centimes

Agissant sur information, les policiers ...