Accueil » RÉGIONS » Chlef. Pour un système d’irrigation intelligent

Chlef. Pour un système d’irrigation intelligent

Au niveau de la wilaya de Chlef qui est, de surcroît, une région à vocation agricole à plus d’un titre, l’irrigation des cultures est la seule restée classique, consistant en l’irrigation localisée, plus connue depuis longtemps sous l’appellation d’irrigation goutte à goutte ou l’utilisation de l’irrigation par aspersion sous toutes ses formes; ces systèmes bien qu’ils soient économiseurs d’eau, ne rivalisent pas avec les nouveaux systèmes d’irrigation en usage dans plusieurs pays. Aujourd’hui, pour promouvoir une agriculture durable, il a été développé une plateforme d’irrigation innovante de haute technologie capable de gérer de façon précise la quantité d’eau utilisée,la quantité d’eau dont a besoin telle ou telle plante et la quantité d’eau pour tel ou tel sol. Une irrigation intelligente qui va permettre le meilleur usage de l’eau disponible. Il faut savoir que toutes les cultures n’ont pas les mêmes rations en matière de besoin d’eau et de plus, il faut savoir aussi que certains sols ne permettent pas une irrigation excessive, et pour mettre en usage ces systèmes d’irrigation, il faut impérativement une agriculture de précision pour certaines irrigations. Il est aujourd’hui prescrit des recommandations d’irrigations journalières et spécifiques pour chaque culture, pour chaque parcelle d’une même exploitation agricole. Ces recommandations à l’heure du numérique s’appuient sur l’imagerie satellite à haute résolution, fréquemment actualisée des relevés météorologiques, ces recommandations directement accessibles depuis un ordinateur ou d’une application Smartphone de l’agriculture, des applications d’une très grande importance du fait qu’elles permettent à partir d’un mobile de gérer l’irrigation de son champ au moment propice où la plante aurait besoin d’eau. L’Etat doit focaliser ses aides sur l’encouragement des agriculteurs à développer ses nouvelles recommandations pour une économie d’eau car il faut savoir qu’au regard de la croissance de la population, des changements climatiques et de la demande concurrentielle d’eau par les autres secteurs économiques, une irrigation intelligente est désormais plus que vitale pour améliorer la productivité et réduire la consommation d’eau.

À propos A.Boukhtache

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Douar El Bayadha et douar Béni-Djartène (Chlef). Les citoyens souffrent de soif depuis six mois

Le seul puits qui alimentait ...

Services agricoles de Chlef. Attitude critique envers les semences de blé dur

Une attitude critique voire même ...

Sûreté de wilaya de Chlef. Saisie de 36 q de tabac à chiquer contrefait

Devant un avide gain facile ...

Zeboudja (Chlef). Mise en service du chauffage pour l’école primaire Belmelouka Fadhel

Située au niveau du douar ...

Chettia (Chlef). Le wali inaugure un espace commercial privé

Accompagné de plusieurs personnalités civiles ...