Accueil » ACTUALITE » Chambre de Commerce et de l’Industrie (CACI). Les travailleurs haussent le ton

Chambre de Commerce et de l’Industrie (CACI). Les travailleurs haussent le ton

La chambre de Commerce et de l’Industrie veut croiser le fer avec les responsables en place pour faire valoir leurs droits socioprofessionnels. Un sit-in a été organisé, hier, par la majorité des employés des différentes directions au niveau de la chambre de Commerce et de l’Industrie (CACI), à Alger, pour revendiquer leurs doléances et dénoncer «l’abus d’autorité de leurs responsables» qu’ils accusent d’être «derrière la détérioration de leurs conditions de travail». Ce mouvement de protestation, selon les protestataires, qui a rassemblé employés et responsables des différentes directions, est motivé par «le laxisme» qui y règne. Les protestataires ont scandé, lors de ce sit-in, des slogans contre les responsables et ont brandi des pancartes dénonçant les «pratiques abusives» de l’employeur dont les promotions n’obéissent pas aux performances accomplies et aux critères de compétences requises pour les postes à pourvoir. Le personnel de la Caci dénonce l’injustice qui règne sur les lieux de travail. Des travailleurs contestent des promotions injustes accordées à des collègues qui ont des liens privilégiés, plutôt qu’à des employés plus compétents et plus qualifiés, lit-on dans leur communiqué qui nous a été transmis. Les antagonistes, notamment, dénoncent aussi les conditions de travail médiocres, le manque de moyens aussi bien que le favoritisme, la discrimination et le harcèlement. Un état des lieux qui, selon eux, crée des tensions entre les employés et pourrissent le climat de travail. Signalons, à cet effet, que Tayeb Zitouni, ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, avait interpellé les cadres de la CACI sur la révision de leur statut pour sa modernisation ainsi que sur l’amélioration de ses performances. Cette institution a pour objectif la représentation des intérêts généraux des secteurs du commerce, de l’industrie et des services et la mission de faire des propositions et des recommandations sur demande des pouvoirs publics ou sur sa propre initiative sur toutes les questions liées au domaine du commerce. La CACI se doit de se placer au diapason surtout en ces nouvelles mutations économico-financières. L’instruction du ministre du commerce est de hisser la Caci pour se mettre en conformité avec les tendances économiques nationales et mondiales. Cela suppose que le cri de désespoir des travailleurs de la Chambre conforte les consignes du ministre où il y a urgence de remédier aux lacunes, aux insuffisances et au dysfonctionnement à l’heure de la Mondialisation.

À propos NADIRA FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Selon le journal officiel. Reprise des levées d’immunité pour plusieurs élus

Les parlementaires qui nous ont ...

Tourisme et Sport. 6ème foulée des gazelles algériennes

En prévision de la journée ...

Le SITEV du 30 au 02 juin à la Safex. Une opportunité aux professionnels du tourisme

Le Salon international du tourisme ...

Marché pétrolier mondial. Quelles perspectives à court terme?

Le ministre de l’Energie et ...

Banque Mondiale. 18,5 milliards de dollars de perte à Ghaza

Le bilan de cette agression ...