Accueil » ORAN » Centre de formation professionnelle de Hassi Bounif. «Juste une passerelle et mourir» !

Centre de formation professionnelle de Hassi Bounif. «Juste une passerelle et mourir» !

Riverains, élèves inscrits à la formation professionnelle et corps enseignant de la commune de Hassi bounif, exhortent les pouvoirs publics locaux à envisager la réalisation d’une passerelle pour piétons au niveau de l’axe routier jouxtant le centre de formation et de l’enseignement professionnels (CFEP) afin d’éviter tout risque d’accident de la route. Chaque rentrée de la formation professionnelle apporte son lot d’accidents au niveau de cet axe routier réputé, «très dangereux», de l’avis des élèves et des enseignants du centre de formation professionnelle, au vu de la fréquence de la mobilité et du trafic sans cesse grandissant ces dernières années. Faute d’une passerelle au sens propre du terme, ces derniers font quotidiennement plusieurs traversées dignes d’un vrai parcours de combattant en franchissant les barrières en pierre afin de regagner l’autre bord de la route avec tous les risques que cela suppose. Le spectre des accidents rebondit au niveau de cette partie de la voirie urbaine de la commune, malgré les appels incessants lancés par les parents d’élèves et les enseignants dudit centre de la formation et de l’enseignement professionnels. Les passerelles sont une solution conçue pour éviter les «sauts de loup» des usagers de la route et un palliatif sécurisé et adapté pour permettre à ces derniers un accès rapide et sans risque à l’autre bordure routière. Malheureusement, l’usage des passerelles n’est préconisé que lorsqu’il y a des décès sur la route. Il va sans dire que prévenir vaut mieux que guérir et que l’idéal est de renforcer les appontements et les passerelles au niveau des axes routiers dangereux et pas seulement au niveau des établissements scolaires du cycle primaire. Plusieurs projets d’envergure attendent la carte blanche des pouvoirs de tutelle de la wilaya d’Oran pour être lancés sur le terrain dont plusieurs passerelles et des trémies inscrits en 2021 à l’indicatif du secteur des travaux publics.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Approvisionnement des marchés nationaux en pommes de terre jusqu’à fin novembre Mission: casser les prix !

L’Algérie est parmi les plus ...

Certains d’entre sont candidats à une réélection. Quel bilan pour les élus des assemblées locales?

Est-ce qu’il existe une loi ...

216.000 victimes de prêtres et de religieux pédophiles en France depuis 1950. Un rapport accablant

Scandale récurent à l’Eglise catholique. ...

Grand mécontentement au FLN. La direction du parti à Oran accablée par les militants

L’ex-parti unique à Oran fait ...

Pomme de terre et sardine deviennent des «aliments de riche». «Sale octobre» pour les ménages

Que peut espérer le citoyen ...