Accueil » Sbah Rabbi » Casques blancs et Afrique noire

Casques blancs et Afrique noire

Le Niger n’en finira pas de susciter un intérêt particulier et tout le monde l’a compris, ce pays dispose d’une réserve non négligeable d’uranium. Un peu plus que les USA, mais beaucoup moins que l’Australie qui occupe la première place en matière de réserves. On l’a compris aussi, ce n’est pas au Niger que profite l’uranium. C’est même une source de son appauvrissement et à l’origine d’énormes problèmes de santé publique par voie de contamination. La tutelle française y est pour beaucoup. D’ailleurs la tutelle française y est pour beaucoup dans l’appauvrissement de toute l’Afrique colonisée. Et c’est précisément dans cette Afrique colonisée, puis néocolonisée que les populations ne veulent plus de la présence française sur leurs territoires. Paradoxalement, c’est aussi cette Afrique-là qui se mobilise via ses «forces en attente» baptisées «casques blancs» en réplique aux «casques bleus» de l’ONU, qui tente de «rétablir l’ordre constitutionnel» après le coup d’Etat au Niger. Le problème c’est que la CEDEAO patronne de la «force d’attente» ne fait pas l’unanimité de ses membres d’une part et d’autre part, elle a rapidement lié le retour à l’«ordre constitutionnel» avec la libération de Bazoum après le départ des «putschistes». L’équation contient en fait plusieurs inconnues et nécessite beaucoup d’argent. Et tel que rapporté par un média français «les chefs d’état-major (de la CEDEAO) devaient se retrouver samedi 12 août à Accra, au Ghana, mais le rendez-vous est reporté. La question des effectifs qui contribueront à cette force de la CEDEAO n’est pas réglée. Et plusieurs pays se montrent hésitants». Les états-uniens quant à eux sont sur le point de nommer une nouvelle ambassadrice à Niamey. Une façon de reconnaitre implicitement la nouvelle équipe au pouvoir et d’envoyer un message d’attente aux «forces d’attente». N’est-ce pas finalement leur rôle que d’attendre ?

À propos Ahmed Saifi Benziane

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le professeur s’est éteint le 05 octobre. Aziz Tadjeddine plus grand que grand

Le professeur Tadjeddine Abdelaziz, «Aziz» ...

Mettre de l’eau dans son vin

Désormais, coutumière des échecs politiques ...

Une vraie télé

Voilà bientôt deux années que ...

Les élèves sont-ils heureux ?

Une fois de plus la ...

Entêtement ou calculs politiques

Pas moins de 60 pays ...