Accueil » ORAN » Carte d’adhérent de parti politique. «L’urgence est de réexaminer à la loupe les registres»

Carte d’adhérent de parti politique. «L’urgence est de réexaminer à la loupe les registres»

L’épineuse question liée au renforcement des rangs des partis politiques à la veille de joutes électorales et des Congrès à travers l’attribution de cartes d’adhérent et de militant, est souvent confrontée à certaines pratiques qui ont la peau dure malgré les instructions fermes émanant des différents responsables de la hiérarchie politique. Qu’est-ce qu’une carte d’adhérent de parti politique? A quoi sert-elle exactement? Un carte d’adhérent permet à tout citoyen sans distinction d’âge, de sexe ni de fonction, de s’affilier à un parti politique pour militer, être en activité politique et éventuellement se porter candidat à une élection. De même que cette carte dans laquelle sont mentionnées entre autres la date d’intégration, l’ancienneté de l’adhérent, ouvre droit, à ce dernier, les perspectives de candidature à un évènement politique, à une assemblée générale élective ou à un scrutin organique d’un Congrès. Il est autant vrai qu’il existe aussi des cartes de membre ou d’adhérent d’associations, comme le stipule d’ailleurs le règlement qui régit les associations et la dernière loi de 2012 sur la création des associations. Seulement voilà, si pour une association agréée à l’échelle locale ou nationale, la qualité de membre ou d’adhérent est explicitée par la date de création de l’association, il n’en demeure pas moins que pour un parti politique, c’est loin d’être une simple sinécure selon quelques avis de spécialistes des questions organiques des partis politiques. Ressurgit alors, selon ces spécialistes, cette question relative à l’existence présumée de cartes d’adhérent «antidatées» qui permettent à une personne préalablement «non affiliée à un parti politique, de postuler à une candidature. «C’est simple dès qu’une personne de connivence se présente où qu’elle soit envoyée par un intermédiaire, une carte d’adhérent antidatée peut lui être donnée soit pour augmenter l’ancienneté et la porter au-delà de 07 ans pour ce qui est par exemple du cas d’un parti afin de se porter candidat au détriment d’autres adhérents soit carrément, ce serait là la vraie problématique quand une personne qui n’a jamais mis les pied dans un parti, bénéficie malgré tout d’une carte cachetée de la qualité d’adhérent depuis plusieurs années! », confie un cadre d’un parti qui estime que de «profondes enquêtes» devraient être menées par le parti sur leurs registres d’adhérents pour pouvoir assainir les rangs de leurs effectifs. «Pourquoi?» s’interroge-il. Selon lui, l’existence de cartes d’adhérent de parti politique antidatées «est décriée par beaucoup d’adhérents aux partis qui sont évincés de manière injuste de candidature à une élection, «ce qui accentue la division, le mécontentement et le sentiment d’être exclu d’une candidature de façon illégalement déguisée «d’où l’intérêt porté par les partis afin de réexaminer à la loupe les registres de leurs adhérents».

À propos B.Kamel

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

L’Algérie veut renforcer sa sécurité numérique. Cybersécurité : le rempart

Quelle stratégie à adopter pour ...

7.000 enfants ont perdu leurs familles et 1,2 million de personnes souffrent de traumatismes psychologiques. Le monde a abandonné Ghaza

L’étau se resserre de plus ...

Hausse injustifiée des prix et pratiques commerciales illégales. Zitouni hausse le ton

Le gouvernement via son ministère ...

Agence Spatiale Algérienne (ASAL). Pilier stratégique pour le développement national

Fait inédit, le président algérien ...

Gestion des communes à la loupe lors de la rencontre wali-élus. Un élu crée la surprise en annonçant sa démission

Selon des informations concordantes, la ...