Accueil » RÉGIONS » Carte chiffa. La CNAS de Mostaganem déterminée à éradiquer les fraudes

Carte chiffa. La CNAS de Mostaganem déterminée à éradiquer les fraudes

La direction de la Caisse nationale des assurances sociales des travailleurs salariés de la wilaya de Mostaganem, lance une campagne de sensibilisation et d’information contre l’usage frauduleux de la carte Chiffa et des prestations de services.
‘’Préserver la pérennité du système national de sécurité sociale est notre responsabilité à tous’’, est le slogan retenu pour cette campagne. Mr Reda Ouagouag directeur de wilaya de la CNAS, nous assure dans le cadre des opérations de sensibilisation lancées par la Direction Générale que cette campagne contre l’usage frauduleux des prestations fournies aux assurés a été organisée par un programme. En effet, ce dernier concocté à l’endroit des assurés, a débuté cette semaine au niveau de toutes les agences sur l’ensemble du territoire de la wilaya. C’est ainsi que tous les cadres ont été mobilisés pour mener à bien ces opérations de sensibilisation afin d’expliquer aux assurés les tenants et les aboutissants de la fraude. Ces derniers, doivent être informés sur l’usage correct de la carte Chiffa afin d’éviter le phénomène de fraude dans l’obtention des remboursements de la sécurité sociale. Le Directeur nous informe aussi que la prescription des ordonnances de médicaments de façon illégale est aussi signalée avec en outre les congés de maladie abusifs. En tant qu’assurés sociaux et détendeurs de la carte Chiffa, les étudiants et les stagiaires de la formation professionnelle sont également concernés par cette campagne de sensibilisation et d’information afin de les informer sur leurs droits et de leurs obligations vis-à-vis de la caisse nationale des assurances sociales (CNAS).
Il ajoutera que sur la base d’enquêtes administratives effectuées par les contrôleurs de la CNAS, d’ores et déjà les pharmaciens sont appelés à ne pas garder la carte Chiffa et de la remettre après la délivrance de médicaments à l’usager. Les assurés sociaux sont avertis de ne pas utiliser ou prêter sa carte Chiffa à une tierce personne et tout abus constaté par les médecins chefs de contrôle de la CNAS entraînera la perte du droit à la couverture sociale et éventuellement seront poursuivis en justice. Il nous apprend, par ailleurs que l’objectif de cette opération est de mettre un terme à l’utilisation abusive de la carte Chiffa par son titulaire ou par une tierce personne, à la délivrance de certificats médicaux de complaisance et au maintien de cette carte par le pharmacien conventionné, les médecins, tous secteurs confondus, les cliniques conventionnées par la CNAS. Toutes ces pratiques sont interdites, et la CNAS est déterminée à les éradiquer car elles mettent en difficulté l’assuré .Pour conclure, le responsable de la CNAS nous dira que cette campagne qui se poursuivra jusqu’au 7 mars 2024 cible surtout les professionnels de la santé, les pharmaciens conventionnés avec la CNAS, les cliques de cardiologie conventionnées, les cliniques de l’hémodialyse conventionnées et les cliniques de gynécologie obstétriques conventionnées et bien entendu les travailleurs salariés et ayant droits.

À propos CHAREF KASSOUS

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Mostaganem. La médiation de la République, un axe hautement stratégique

Le 20 février dernier, a ...

18 février à Mostaganem. D’intenses activités pour immortaliser les sacrifices des Chouhada

A l’occasion de la célébration ...

Mostaganem. 1ère Conférence nationale sur le théâtre radiophonique

A l’occasion de la journée ...

Mostaganem. La radio régionale fête son 20ème anniversaire

Créée dans les années 2004, ...

Education à Mostaganem. Ces enfants qui ne connaissent pas les bancs d’école

En Algérie la scolarisation est ...