Accueil » CHRONIQUE » Cap sur les énergies renouvelables!

Cap sur les énergies renouvelables!

Lors de la 28ème Conférence des parties (COP 28) à Dubaï, 116 pays dont les États-Unis, le Canada, le Japon et l’Union européenne, ont signé un accord visant à tripler les capacités mondiales d’énergies renouvelables d’ici 2030. L’objectif est d’atteindre 11.000 gigawatts (GW), comparé aux 3.400 GW actuels. Notablement absents de la liste des signataires: la Chine, l’Inde et la Russie. Les pays participants se sont engagés à collaborer, tout en tenant compte des situations nationales variées pour atteindre cet objectif. Selon l’Agence internationale pour les énergies renouvelables, les capacités mondiales d’énergies renouvelables sont actuellement principalement dominées par l’hydraulique (37%) et le solaire (31%). Parallèlement, ces pays se sont engagés à doubler le taux annuel de progression de l’efficacité énergétique jusqu’en 2030, passant de 2% à 4%. Il est toutefois important de noter que ces engagements ne sont pas contraignants. L’Union européenne avait lancé un appel en ce sens au printemps, soutenu par la présidence émiratie de la COP28 puis, successivement, par les pays du G7 et du G20 (qui représentent 80 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre). «Avec cet objectif mondial, on envoie un message très fort en direction des investisseurs et des marchés financiers. On montre le sens de la marche. Et c’est pour eux une façon de «dérisquer» leurs investissements, parce qu’ils savent que le monde entier se dirige vers cet objectif», a déclaré la présidente de la Commission européenne, Ursula Von Der Leyen, dans un entretien à l’Agence France-Presse à Dubaï. «Il y a des arguments très convaincants en faveur des énergies renouvelables, parce qu’une fois installées, elles peuvent produire une énergie propre et locale. Donc cela vous rend indépendants et elles sont moins chères que les énergies fossiles», a-t-elle appuyé. L’Algérie s’engage fortement dans le développement des énergies renouvelables, avec un programme visant à atteindre une capacité totale de 15.000 mégawatts d’énergie solaire d’ici 2035. Sonelgaz contribuera prochainement avec 2.000 mégawatts à cette initiative. L’objectif global est d’atteindre 30% d’énergies renouvelables dans le mix énergétique du pays. Ce programme vise à répondre à la demande croissante d’énergie, tout en rationalisant la consommation, adoptant un modèle énergétique efficient en collaboration avec divers secteurs économiques et sociaux. Parallèlement, le gouvernement algérien place le développement de l’hydrogène parmi ses priorités, cherchant à en faire un élément clé de sa transition énergétique en accord avec ses engagements.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le gaz a bien chuté !

Le prix du gaz est ...

Pour un Ramadan sans hausse…

Le gouvernement prend plusieurs mesures ...

Le pétrole a bien «chauffé»

En 2024, le secteur pétrolier ...

Alger, la capitale mondiale du gaz

Selon un rapport de Shell ...

L’ONU ne veut plus de cet ordre mondial !

Lors de la conférence annuelle ...