Accueil » ACTUALITE » Cancérologie. A la recherche de nouvelles sources de financement

Cancérologie. A la recherche de nouvelles sources de financement

Comment accélérer l’accès à l’innovation en Algérie en matière d’oncologie et surtout par rapport au cancer du sein et celui du poumon,tel a été le thème phare sur lequel se sont axés les différents intervenants, lors de ce 4ème Onco-Hematology, organisé pendant deux jours, à l’hôtel Sheraton, à Alger. Le dépistage et la lutte contre le cancer colorectal, le cancer du sein et le cancer gastro-intestinal demeure le cheval de bataille et la priorité du Laboratoire Roche qui, à cette occasion, a organisé le 4ème Onco-Hematology SUMMIT 2012 à l’hôtel Sheraton, à Alger. Cet événement multidisciplinaire, selon la prestation d’ouverture des travaux de cet événement par Amin Sakhri, PDG de ce groupe, est le plus imposant en cancérologie en Algérie et qui a vu la participation pour ces deux journées consécutives d’experts, d’imminents professeurs nationaux et internationaux dont le credo est, incontestablement, la prise en charge des différents cancers entre oncologues, hématologues, chirurgiens, anatomo-pathologistes et pharmaciens hospitaliers pour la conjugaison de leurs efforts dans le diagnostic, dépistage, chirurgie et soulagements des souffrances des cancéreux. Le cancer du sein est responsable de 12.000 décès chaque année et la disponibilité des techniques modernes de diagnostic permette de dépister les tumeurs à temps. L’urgence, selon le premier responsable de ROCHE, est de réunir, dans l’immédiat, devant les chiffres effarants, tous les experts autour des dernières avancées diagnostiques et thérapeutiques en cancérologie. En dépit du progrès constaté selon les experts présents à cet événement, qui a été clôturé, hier, à l’hôtel Sheraton à Alger, il n’en demeure pas moins que ces innovations dont certaines sont devenues des standards appliqués dans beaucoup de pays, soient débattues avec objectivité, rétorque le DR Amin Sekhri, directeur général de ROCHE Algérie. Le cancer colorectal est le 3ème cancer le plus fréquent chez l’homme et le 2ème chez la femme, avec plus de 42.000 patients diagnostiqués. le taux d’incidence du cancer du sein est plus élevé en Algérie et dans toute la région Mena parce que ils sont diagnostiqués à un stade plus avancé en Algérie, ce qui appauvrit le pronostic. Après le cancer du sein, c’est le cancer du poumon qui est de plus en plus diagnostiqué en Algérie. Pour l’ensemble des cancers, seules 42% des thérapies ciblées et immunothérapies sont disponibles en Algérie. L’accès aux traitements innovants est retardé par les délais d’enregistrement, et parmi les 16 thérapies enregistrées, seules 04 sont destinées au cancer du sein et seulement 03 sont disponibles en Algérie. Toutes ces estimations ont été exposées, hier, lors de cette séance de clôture de ce SUMMIT 2021 par A.Zenhati dans sa communication relative à l’impact du retard d’accès aux innovations thérapeutiques dans les cancers du sein et du poumon, d’où la perte de productions dues aux cancers en 2018.Selon lui, la longévité de vie est tributaire de l’innovation thérapeutique pour l’augmentation de l’espérance de vie après un long plaidoyer à rendre disponible certains médicaments dans les pharmacies. Les débats ont surtout porté sur le diagnostic précoce, sur l’âge de plus en plus avancé des patients et la recherche de financement et surtout sur l’accélération du processus d’enregistrement des traitements et produits destinés à ces malades, avec le même mode de financement. Il faut trouver d’autres moyens de financement du système de santé en Algérie, se sont accordés à dire certains intervenants dans la lutte contre le cancer. Ils étaient unanimes à annoncer en grandes pompes qu’une lueur d’espoir a été perceptible puisque certaines entraves ont été inscrites dans le document livre blanc par revoir la place du système de sécurité sociale.

À propos NADIRA FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Marché pétrolier mondial. Quelles perspectives à court terme?

Le ministre de l’Energie et ...

Banque Mondiale. 18,5 milliards de dollars de perte à Ghaza

Le bilan de cette agression ...

Agression israélienne contre Ghaza. De nouvelles victimes parmi les journalistes

Reporter sans frontières (RSF) a ...

Lancement du Réseau associatif pour le dialogue et le bon voisinage algéro-africain. Soutien pour les dynamiques participatives

Une convention de partenariat et ...

Opérateurs algériens. Quels sont les enjeux économiques?

Le baril du pétrole plafonne ...