Accueil » ACTUALITE » Cancéreux sans couverture sociale. La CNAS accélère le processus de prise en charge

Cancéreux sans couverture sociale. La CNAS accélère le processus de prise en charge

La carte Chiffa est désormais disponible pour les cancéreux dans leur lieu de résidence réparti sur le territoire national. Le cancer tue. Les malades atteints du cancer continuent de vivre le martyre, tiraillés entre maladie et prise en charge. Pour atténuer leurs souffrances, les traitements innovants que comptent mettre en service le Pr Adda Bounedjar, nouveau président de la commission de lutte contre le cancer et son équipe, pourront-ils soulager les patients ? Une bouée de sauvetage pour ces malades surtout ceux non affiliés à la caisse de sécurité sociale. A ce titre, la caisse nationale d’assurance compte accélérer le processus de prise en charge des malades après les injonctions du premier magistrat du pays. Dans le cadre de la mise en œuvre des orientations du président Tebboune, portant prise en charge totale et immédiate des cancéreux non bénéficiaires d’une couverture sociale, la CNAS appelle ces derniers à se rendre à la structure CNAS la plus proche de leur wilaya respective de résidence pour l’obtention de la carte Chifa. Celle-ci viendra à la rescousse pour leur permettre de bénéficier du médicament prescrit dans le cadre du système du tiers payant auprès des pharmacies conventionnées. Dans un communiqué, la caisse exhorte les malades et leurs familles à rejoindre les structures proches dans leur lieu de résidence pour bénéficier de la carte et l’achat de médicaments. Reste à savoir si les médicaments sont disponibles auprès des pharmacies surtout après les cris de désespoir des différents professeurs en oncologie. Les concernés doivent se présenter “munis d’un certificat médical établi par un médecin spécialiste attestant être atteints de cancer, d’une copie de la carte d’identité et d’une photo”. Le Président Tebboun a exhorté, en outre, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, pour l’accélération du processus de prise en charge efficace et immédiate des cancéreux pour soulager leurs souffrances. Il s’agit de malades ne bénéficiant pas d’une assurance sociale, sans qu’ils aient à accomplir de mesures administratives lourdes et longues à supporter au préalable. Dans l’objectif d’alléger la charge qui pèse sur les familles des patient, le président Tebboun a notamment ordonné la prise en charge les malades dès leur arrivée aux cliniques, avec prise de toutes les mesures thérapeutiques par divers moyens et d’assurer la disponibilité des équipements médicaux, comme les réactifs de laboratoire et les médicaments, pour pallier à toutes les procédures bureaucratiques. Il s’agit d’assurer une prise en charge totale et immédiate des cancéreux qui ne bénéficient pas d’une assurance sociale, sans qu’ils aient à accomplir les procédures administratives au préalable. Ces malades, qui, en dépit de la maladie se voient subir la bureaucratie et les lenteurs administratives, désormais et dès leur arrivée aux cliniques, celles-ci faciliteront la prise de toutes les procédures thérapeutiques et la mise à disposition des équipements médicaux à l’instar des réactifs de laboratoire et les médicaments, pour briser les procédures bureaucratiques. Pour un meilleur diagnostic efficace, les médecins radiologues seront désormais appelés à plus de spécialisation en vue d’un dépistage précoce du cancer dans les instituts spécialisés, en recourant à toutes les capacités de formation, dont les moyens de la santé militaire, avec la création d’un dispositif exécutif de gestion administrative et financière, de contrôle et de lutte contre le cancer, la Commission nationale étant une instance consultative. Signalons à cet effet, que l’Algérie enregistre, annuellement, près de 50.000 nouveaux cas de cancer de tous types confondus, selon les données du registre national des cancers relevant de l’Institut national de la santé publique (INSP). Le Pr Adda Bounedjar est désormais le nouveau président de la Commission Nationale de prévention et de lutte contre le cancer en Algérie.

À propos NADIRA FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

4ème Conférence africaine sur la gestion des Finances publiques. Blanchiment d’argent et lutte anti-corruption en ligne de mire

La lutte contre les flux ...

Lutte contre la drogue. Pour une approche stratégique appropriée

Les affaires et les procès ...

18ème édition du Salon International de la Pharmacie en Algérie (SIPHAL). Industrie pharmaceutique algérienne: Quelles perspectives?

Cette démarche s’inscrit dans le ...

ENTMV. Un navire italien et un solde sans précédent des billets

Le navire italien affrété par ...

L’adoption du code pénal pour le 12 février prochain. Bracelet électronique et légitime défense en débat

Le port par le condamné ...