Accueil » ORAN » Cadre de vie. L’incivisme nourrit la dégradation

Cadre de vie. L’incivisme nourrit la dégradation

Bien des citoyens aujourd’hui ne reconnaissent plus l’existence de la communauté nationale et des codes, et devoirs qui la régissent. Ils agissent selon leurs propres valeurs communautaires ou personnelles. Cela démontre un individualisme grandissant, ou chacun réclame toujours plus de droits, oubliant ses devoirs, consommant sans fin les choses, et usant d’autrui dans son unique intérêt. L’incivisme a battu tous les records dans nos quartiers, cités, villages, os villages, villes, dans les administrations, dans les marchés. Ce phénomène porte atteinte à notre bien-être, à la qualité de notre cadre de vie mais aussi à l’attractivité de notre ville. L’incivisme impacte aussi les budgets des collectivités et donc des contribuables. Ce mal montre une véritable problématique de comportement et de responsabilité. Toute la population souhaite vivre dans un environnement sain, dans des espaces où l’hygiène est une réalité vécue au quotidien. Nous voulons tous évoluer dans une ville propre et belle tel est le vœu de chaque habitant Oranais. La propreté de notre ville c’est un peu comme la propreté de la maison, il y’a le sol, les murs, et le mobilier il ne dépend que de soi de garder son logement propre. Mais pour qu’une ville le soit, cela dépend aussi de ces habitants. Cela résulte des efforts conjugués de la ville et des habitants. Il s’agit de redécouvrir un savoir vivre. La propreté d’une ville traduit l’état d’esprit de ces habitants et c’est aussi le premier aspect qu’elle révèle à ses visiteurs, indubitablement, la propreté d’une commune reflète un sentiment collectif, c’est pourquoi nous en sommes tous responsables. Cette question de propreté de notre ville. C’est aussi et avant tout l’affaire de tous, c’est un peu le miroir du civisme. Nous devons faire preuve de plus de responsabilité et nous impliquer dans la gestion de notre ville en donnant l’exemple. Aujourd’hui tout le monde doit s’y mettre. Ceux qui jettent des canettes de bière par les fenêtres de leur voiture, ignorent souvent que ces actes d’incivilité peuvent être lourds de conséquences.

À propos Y.chaibi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Journée commémorative. 232 ème anniversaire de la libération de la ville d’Oran de la colonisation espagnole

La libération d’Oran en 1792 ...

A quand un transport digne d’Oran

Le transport public n’est pas ...

Journée nationale du chahid. Les sœurs Benslimane ressuscitées

Proclamée officiellement le 18 février ...

Hassi Bounif. Triste constat

Hassi Bounif s’est malheureusement métamorphosé ...

Gardiens de voiture. «Il est grand temps de mettre fin à l’anarchie»

Il semble que le phénomène ...