Accueil » ORAN » Bureau du FLN d’Oran. Le soutien au processus d’édification d’une Algérie forte réaffirmé

Bureau du FLN d’Oran. Le soutien au processus d’édification d’une Algérie forte réaffirmé

Le parti du Front de libération nationale (FLN) de la wilaya d’Oran, sous la direction de son mouhafed Cherraka Benaissa, a réaffirmé lors de la célébration des tragiques événements du 8 mai 1945, son engagement à soutenir le processus d’édification d’une Algérie «forte» et «moderne» tel que amorcé par le président de la république Abdelmadjid Tebboune et a salué l’Armée nationale pour ses loyaux efforts visant la préservation de la sécurité et de l’unité de l’Algérie, dans un contexte régional assez difficile qui exige la vigilance et la mobilisation de toutes les franges de la société algérienne autour des acquis et des constantes de la Nation. Dans un communiqué parvenu de la Direction du parti dirigé par le secrétaire général Aboufadl Baadji et lu en son nom par M.Bakhouche membre de l’instance provisoire de gestion des affaires de la mouhafada d’Oran, le FLN est revenu sur les massacres commis par l’armée coloniale sur les civils algériens à l’occasion de la commémoration des tragiques événements du 8 mai 1945 et le génocide qui a eu pour cible des milliers de manifestants sortis dans les villes algériennes comme Guelma, Sétif et Khérata, pour réclamer l’indépendance de l’Algérie lesquels événements ont fait 45.000 morts au moment où les français tentaient de minimiser le bilan le rabaissant à entre15.000 et 20.000 morts. De son côté, le mouhafed Cherraka a rappelé, durant son intervention, les grands sacrifices déployés par les Martyrs de la Révolution (1954–1962) particulièrement ceux «qui ont abandonné leurs biens et leur famille et ont soit porté les armes soit milité à leur manière, à la faveur de la cause algérienne pour que vive l’Algérie libre et indépendante». «Rendez-vous compte que l’Algérie a perdu plus d’un million et demi de chahids, sans parler de plusieurs centaines de disparus, de milliers d’arrestation, de torture, de mises dans des geôles de la honte et les affres subis par ses fils, femmes, enfants jusqu’au vieux et vielles durant la glorieuse révolution par l’armée coloniale» souligne le mouhafed la gorge nouée et n’ayant pu terminer son intervention. Il dira que la cérémonie de commémoration de la sanglante journée de la «Mémoire nationale» a été, à titre exceptionnel, «jumelée» par le FN d’Oran avec la journée internationale de la liberté d’expression du 3 mai, une occasion de rendre hommage aux journalistes qui ont servi par leurs plumes leur Patrie et contribué à son développement. A cette occasion, le mouhafed, les membres de l’Instance provisoire, les députés locaux du parti, et les secrétaires des kasmas ont tenu à honorer pas moins de 5 journalistes de la presse locale et par là même, rendre un vibrant hommage au défunt journaliste Ammar Abbas du quotidien «l’Horizon» décédé dernièrement à travers son fils.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

agression sioniste contre Ghaza depuis le 07 octobre dernier. 10.000 femmes martyres déjà

Il semble que le sort ...

Le commerce pendant les fêtes religieuses à Oran. «On se croirait en temps de la grève des 08 jours»

Oran une ville morte pendant ...

Nouveau classement des compagnies aériennes africaines. Air Algérie déloge la RAM

Air Algérie est sur le ...

Modalités d’octroi de l’allocation chômage. Le démenti de la Présidence

La Présidence algérienne dément les ...

Les États-Unis envoient des renforts au Moyen-Orient face aux menaces de l’Iran. Crainte d’une grave escalade

L’Iran menace de «punir» Israël ...