Accueil » Point de Vue » BTP: accidents de travail en vrac

BTP: accidents de travail en vrac

Deux facteurs pourraient à eux seuls expliquer le fait que les accidents de travail sont de plus en plus constatables, dans le secteur du BHP, plus que d’autres secteurs: D’abord, l’on a la nature du travail lui-même qui consiste à se déplacer constamment, dans des espaces risqués qui ne pardonnent pas la moindre inadvertance. Ensuite, l’on a l’absence totale ou partielle des mesures de sécurité en milieu de travail, qui pourraient protéger le travailleur, même si lui-même s’était laissé trahir par une distraction, un faux pas ou une maladresse. Pis encore! Quand les syndicats des travailleurs et les inspections de travail ne sont plus que des notions théoriques, d’ailleurs, comme, c’est le cas de la démocratie et l’Etat de Droit, ce genre d’accidents et d‘autres problèmes ayant trait à l’exercice de travail, sont très constatables et l’on en entend trop parler. Un entrepreneur public ou privé serait généralement, plus préoccupé par le bénéfice juteux qu’il compte gagner après la réalisation du projet, plus que toute autre chose. Si un travailleur est victime d’un accident mortel, il y a quelqu’un d’autre, une autre victime potentielle, qui va prendre sa place et qui attend son tour. Donc, cette histoire va nous ramener à la case départ, à la cause «originelle », celle du mauvais pli caractérisant notre société: le manque de sérieux, l’insouciance, l’absence de la discipline, la dévalorisation de l’être humain etc… Pour reprendre ce que j’avais avancé plus haut, le travailleur est victime d’abord de son manque de vigilance, en vue de se protéger convenablement. Il est ensuite victime de la «troïka»: employeur, administration et syndicat… quand ces trois «mousquetaires» sont contre toi, et bien tes droits sont bafoués.. Tout est possible, dans un milieu où l’argent sale continue à ouvrir les voies les plus impénétrables et à réaliser des miracles. L’entreprise BTP en Algérie est une compagnie servant à réaliser des projets dans le domaine du BTP, mais, également, c’est un moyen que l’on se sert afin de pratiquer le recyclage et le blanchiment de l’argent sale, en provenance des activités illicites de détournement des deniers publics, corruption, trafic de drogue et d’armes, réseau de prostitution et même les activités terroristes. Tout ce monde versé dans l’illicite fait recours au secteur des du BTP, en vue d’injecter son argent et la faire fructifier, tout lui donnant un aspect respectable. Cependant, les accidents de travail, objet de notre conversation, ne sont pas un anathème, ayant visé ses victimes.

À propos Abdelkader Benabdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le top de la formation dans l’Institution militaire

Depuis l’adoption de l’option visant ...

Le 16 avril: Jour de la science… tout un symbole

Les Algériens avaient choisi le ...

Le Proche-Orient sur une poudrière

Dès le 07 octobre dernier, ...

Israël est désormais vulnérable!

A vrai dire, la vulnérabilité ...

Et, si l’Iran attaque Israël?

C’est possible… Mais une telle ...