Accueil » CHRONIQUE » BRICS, du nouveau…

BRICS, du nouveau…

Quelques mois après le Sommet des BRICS qui s’est tenu en Afrique du Sud, le président russe Vladimir Poutine a exprimé sa position concernant l’exclusion de l’Algérie de ce forum. « L’Algérie est notre amie, bien sûr, une amie traditionnelle dans le monde arabe, en Afrique du Nord. Nous pensons que cela profiterait à l’organisation, mais nous devons certainement travailler ces questions avec tous nos amis au sein des BRICS, en contact avec les dirigeants algériens. [Il faut] faire cela dans le calme, sans créer de problèmes à l’organisation, mais en créant des voies supplémentaires pour un développement mutuel », a déclaré le président russe Vladimir Poutine. L’Indonésie et l’Algérie sont en bonne posture pour être les prochains pays à rejoindre les BRICS lors de la future expansion de l’organisation internationale, a déclaré, lundi, le vice-président de l’Université de commerce international et d’économie en Chine (UIBE) à l’agence de presse russe Tass, en marge de la 20e réunion annuelle du groupe de réflexion russe Club Valdaï. Tebboune, a récemment tenu une réunion de plus de quatre heures avec les éditeurs de la presse nationale. Cette rencontre a été l’occasion d’aborder divers sujets d’une grande actualité et d’une importance cruciale, tant au niveau national qu’international où la question du BRICS était revenue sur le tapis. Tebboune a répondu de manière catégorique en déclarant que les BRICS, dans leur forme actuelle, n’intéressaient plus l’Algérie, relaie « Algérie Focus ». Il a expliqué que la vision des BRICS avait évolué au fil du temps et qu’elle ne correspondait plus aux intérêts nationaux de l’Algérie. Le Président a ajouté que «le dossier des BRICS est définitivement clos». « Tebboune a réaffirmé la position de l’Algérie de privilégier d’autres partenariats et alliances qui correspondent mieux à ses objectifs nationaux et à sa vision géopolitique», lit-on. Avec ses appels, Alger étudierait, peut-être, la question en réévaluant le pour et le contre.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Valorisation des eaux usées, le défi

Le ministre de l’Hydraulique, Taha ...

Le FLN se prépare aux élections…

Sous la direction d’Abdelkrim Ben ...

Le SOS des enfants du Soudan

«Depuis près d’un an, les ...

Femmes palestiniennes, les victimes invisibles

Dans la bande de Gaza, ...

Le gaz a bien chuté !

Le prix du gaz est ...