Accueil » RÉGIONS » Bouira. Viandes, fruits et légumes à des prix dépassant les normes

Bouira. Viandes, fruits et légumes à des prix dépassant les normes

Les prix de divers produits de consommation dans la wilaya de Bouira n’ont pas cessé d’augmenter depuis le début du mois sacré, car les prix des légumes et des fruits, en particulier et de la viande blanche et rouge, ont considérablement augmenté, mettant le citoyen ordinaire dans l’embarras, en particulier les catégories à faible revenu et vulnérables. En conséquence, les consommateurs réclament l’intervention des services concernés, pour frapper d’une main de fer et punir les commerçants véreux et opportunistes, ainsi que pour contrôler les prix de certaines denrées alimentaires largement consommées dont les prix sont devenus exagérés. Car selon les citoyens, le prix des pommes de terre, variait entre 70 et 90 DA, après 40 DA et le prix de la courgette par exemple, qui est très demandée pendant ce mois sacré pour son utilisation dans certains plats du Ramadan, coûtait 120 DA, et la même chose pour les oignons qui ont été touchés par la hausse et son prix a varié entre 45 et 60 DA le kilogramme, et les haricots verts ont bondi à 260 DA, de sorte que les tomates restent enflammées après avoir dépassé 160 DA le prix du kilogramme. Les petits pois sont à 145 DA et les artichauts 160 DA, la laitue à 110 DA. Alors que les piments et les poivrons, connus pour être stables, ont atteint désormais 140 DA le kilogramme, tandis que les prix des concombres et des carottes se stabilisent à plus ou moins à 70 DA le kg, ce qui est fréquemment utilisé pendant le Ramadan, tandis que le prix de l’ail dépassait 400 DA par kilogramme, bien que nous ayons remarqué une grande abondance sur les marchés, la baisse des prix n’a pas suivie par contre. Sans parler des prix de certains fruits, qui ne se sont pas encore stabilisés, et leur prix diffèrent d’un marché à l’autre, le prix de la pastèque rouge atteignant 150 dinars le kilogramme, les oranges 160 dinars, comme pour les bananes 320 dinars. Concernant la viande rouge, le prix d’un kilo d’agneau atteignait 1.600 dinars, la viande de veau 1.400 DA et la viande caprine 1.100 DA, tandis que les tripes étaient estimées à 1.000 dinars.

À propos Hocine Taib

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Bouira. Il tue son voisin d’un coup de couteau pour l’avoir insulté

L’accusé M.Z, âgé de trente ...

Bouira. Six personnes asphyxiées par le monoxyde de carbone

Six personnes ont été victimes ...

Bouira. Le réalisme du président du Haut Commissariat à l’amazighité

C’est ce qu’a déclaré jeudi, Si ...

Bouira. Un jeune homme se donne la mort par pendaison

Le jeune M.N., âgé de ...

Un enseignant agressé par son élève

Un enseignant du collège moyen ...