Accueil » RÉGIONS » Bouira. Peine capitale prononcée contre l’auteur du matricide

Bouira. Peine capitale prononcée contre l’auteur du matricide

La Cour de Bouira où a débuté, hier, dimanche 30 avril, le déroulement de sa première session criminelle ordinaire d’appel, en jugeant une affaire se rapportant au crime de matricide, c’est-à-dire, d’un citoyen qui a tué sa mère. La Cour d’appel a prononcé la peine de mort contre l’accusé A.B, après délibération, durant le procès du mis en cause, le procureur général a requis la peine capitale à son encontre. Les faits de cette affaire remontent à la date du 2 janvier de l’année 2022, lorsque les habitants du village d’Ighil Oumenchar qui dépend administrativement de la commune de Taghzout qui se situe à quelques 7 Km au cardinal est du chef-lieu de wilaya, ont été ébranlés par le déroulement d’un tragique événement. Il s’agit d’un citoyen âgé de 40 ans qui a tué sa mère d’une manière impavide, pendant qu’il était sous l’emprise d’une crise de démence. Il s’est acharné sur sa mère d’une violence inouïe, jusqu’à ce que mort s’en suive. La victime qui était âgée de 65 ans, avait reçu des coups mortels portés à l’aide d’un objet contondant que son fils lui avait assenés. Les éléments de la protection civile sont intervenus en ce temps-là pour évacuer la dépouille mortelle au service mortuaire du centre hospitalier Mohamed Boudiaf dans le chef-lieu de wilaya. L’homme a été arrêté par les agents de la gendarmerie nationale territorialement compétents. Ces derniers avaient ouvert une enquête pour connaître les véritables raisons qui ont amené l’auteur à tuer sa maman, sans état d’âme. Ce dernier, durant son procès, n’a donné aucune raison discutable concernant son geste. Il est resté au contraire muet. Nous ignorons les raisons qui ont poussé l’auteur à commettre cet acte répréhensible, qui a mis en émoi les habitants du village et au-delà. Cependant, les affirmations selon lesquelles le mis en cause souffrait de troubles mentaux, voire psychiatriques, depuis un certain temps, mais les deux expertises psychiatriques effectuées ont conclu le contraire.

À propos Hocine Taib

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Bouira. Une fillette piquée par un scorpion

Les éléments de la Protection ...

Bouira. Un jeune meurt noyé dans une retenue collinaire

Un jeune âgé de 19 ...

Bouira. Une fillette mortellement fauchée par un véhicule

Une fillette de sept printemps, ...

Bouira. 700.000 œufs infectés par la bactérie salmonelle détruits

Lors d’une opération d’inspection et ...

Bouira – A l’occasion du mois sacré du ramadhan. Promotions et actions de bienfaisances d’Algérie Télécom

Dans un point de presse ...